Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Lac Nokoué – Lagune de Porto-Novo : 600 millions de FCFA pour leur réhabilitation et aménagement d’ici 16 mois

Photo : La Lagune de Porto-Novo


Inutile de rappeler que le Lac Nokoué et de la Lagune de Porto-Novo sont dans un état très néfaste, marqué entre autres par la sédimentation sévère et rapide du système de la lagune, la pollution de l’eau, l’érosion des berges, l’augmentation des inondations saisonnières, l’absence du bilan de l’eau salée et douce, les acadjas, la jacinthe d’eau…etc. Eh bien, à partir de ce jour, tous ces maux, dont ils souffrent, seront conjugués au passé. En effet, le ministre béninois du Cadre de Vie et du Développement Durable, Didier José Tonato, a lancé ce jeudi 16 décembre, les études de faisabilité technique, économique et financière. Ces dernières marquent le démarrage opérationnel du Projet de Réhabilitation et d’Aménagement du Lac Nokoué et de la Lagune de Porto-Novo. La cérémonie qui a acté cet événement s’est déroulée au siège du Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable (MCVDD), à Cotonou, la capitale économique du Bénin. Elle a connu la présence des autorités communo-municipales et départementales des départements de l’Atlantique et de l’Ouémé, ainsi que des représentants de l’entreprise adjudicataire.

« Le projet dont les études de faisabilité sont lancées, fait l’objet de l’accord de don signé le 7 septembre 2020 avec les Pays-Bas. »

To Tjoelker-Kleve

C’était également en présence de l’Ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin. D’un montant de 600 millions de Francs CFA, les travaux sont confiés au consortium international HASKONING-DHV & COWI-NETICS pour une durée de seize (16) mois. « Le projet dont les études de faisabilité sont lancées, fait l’objet de l’accord de don signé le 7 septembre 2020 avec les Pays-Bas. », a fait savoir To Tjoelker-Kleve. « Ça marque le début de la coopération entre l’Agence Néerlandaise des Entreprises (RVO.nl) et le Ministère du Cadre de Vie et du Développement Durable. », souligne la diplomate. L’acte posé ce jeudi est donc la définition de la manière de gérer la dégradation actuelle de la qualité de l’eau dans le delta des fleuves Ouémé et Sô. Il faut préciser que le projet objet de la mobilisation de cet important montant consistera à améliorer le potentiel socio-économique et à augmenter la résilience des riverains face aux inondations saisonnières. La cheffe de la diplomatie néerlandaise au Bénin ne dira pas le contraire. « L’eau est précieuse et a besoin d’être préservée et choyée. Les Pays-Bas se réjouissent d’accompagner le Bénin dans ce sens. », a affirmé To Tjoelker-Kleve.

« La réalisation de cette étude permettra de préparer un portefeuille pointu de financement des travaux de restauration des plans d’eau du Lac Nokoué et de la Lagune de Porto-Novo. »

Didier José Tonato

Amsterdam était plus rassurée ce jour que désormais ce qui s’est passé sous le gouvernement précédent de l’ancien président Thomas Boni Yayi (2006-2016) où 3 milliards de Francs CFA se sont volatilisés au Ministère de l’Eau alors dirigé par Barthélemy Kassa, ne peut plus se produit sous la Rupture. Avec le Nouveau Départ, c’est le respect d’accord signé avec une véritable préparation. « La réalisation de cette étude permettra de préparer un portefeuille pointu de financement des travaux de restauration des plans d’eau du Lac Nokoué et de la Lagune de Porto-Novo. », a précisé le ministre béninois du Cadre de Vie et du Développement Durable. En plus, le projet développera, en combinaison et en coordination avec les structures, les conditions d’écoulement de l’eau, des infrastructures qui amélioreront la qualité de l’eau dans les lagunes. Ceci, afin de contribuer à la restauration de l’écosystème, à un bon niveau de productivité pour les pêcheries et l’exploitation des autres ressources naturelles, protégeant ainsi les zones urbaines autour des lagunes contre les inondations. Tout cela n’exprime qu’une seule vision du chef de l’exécutif béninois, le président Patrice Talon, à savoir faciliter le développement du tourisme et du transport par voie d’eau entre les principales places de marché de la région du Grand Nokoué, exposée dans le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). « L’aménagement de nos plans d’eau est inscrit dans les grandes priorités du gouvernement du président Patrice Talon. », a martelé Didier José Tonato qui n’est pas allé par quatre chemins pour exprimer la gratitude du Bénin au Pays-Bas pour leur appui indéfectible.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.