Press "Enter" to skip to content

France – présidentielle 2022 : Christine Taubira, pas encore candidate, à 7% devant Yannick Jadot et Anne Hidalgo

Photo : L’ancienne Garde des sceaux française, Christiane Taubira, ici en février 2017


Tout comme le président sortant français, Emmanuel Macron, le plus favori à la présidence française dès avril prochain, n’a pas encore officialisé sa candidature à sa propre succession à l’Élysée, l’ancienne Garde des sceaux, ministre française de la Justice, Christiane Taubira, ne l’a pas aussi fait. Mais cette dernière, pour son premier sondage depuis son annonce, dépasse déjà d’autres candidats officiels de gauche, notamment Yannick Jadot et Anne Hidalgo. Beau score de Taubira pour une première simulation. Emmanuel Macron arriverait en tête au premier tour de l’élection présidentielle devant Valérie Pécresse, selon une étude publiée ce jeudi 23 décembre par un nouvel institut de sondage, Cluster17, qui a testé pour la première fois la potentielle candidature de Christiane Taubira, donnée à 7%. Christiane Taubira, qui a dit vendredi dernier « envisager » une candidature à l’Elysée, arriverait devant ses concurrents à gauche Yannick Jadot (5%) et Anne Hidalgo (2%), mais derrière Jean-Luc Mélenchon (12%), selon cette enquête.

Créé en novembre 2021 et composé d’universitaires, de statisticiens et d’employés du secteur des études et de la communication, Cluster17 a développé une approche méthodologique qui « repose sur une segmentation de la société française en 16 groupes homogènes », appelés « clusters », peut-on lire sur son site. Dans ce sondage, le chef de l’État sortant français, pas encore officiellement candidat à sa réélection, est crédité de 20% des intentions de vote au premier tour (un score inférieur aux estimations faites par la majorité des autres instituts), devant la candidate LR Valérie Pécresse (16%). Le polémiste Eric Zemmour (14%), Marine Le Pen (13%) à l’extrême droite, et Jean-Luc Mélenchon, à l’autre bout de l’échiquier politique français, seraient au coude-à-coude derrière le duo de tête. Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent simplement une indication des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

« L’irruption de Christiane Taubira, c’est une candidature supplémentaire, et moi en ce qui me concerne je propose une primaire de la gauche. »

Anne Hidalgo

La candidate socialiste à la présidentielle Anne Hidalgo ne se retirera pas si l’ex-garde des Sceaux présente sa candidature en janvier prochain, a-t-elle assuré ce jeudi sur BFMTV. « Absolument non. », a déclaré Anne Hidalgo, interrogée sur un éventuel retrait. « L’irruption de Christiane Taubira, c’est une candidature supplémentaire, et moi en ce qui me concerne je propose une primaire de la gauche. », a rappelé la maire de Paris, créditée entre 3 et 7% dans les sondages. « La population la veut, vous avez 85% des Françaises et des français qui se disent de gauche qui appellent cette primaire. », a-t-elle expliqué, même si « ça ne lui a pas échappé » que pour le moment aucun de ses principaux concurrents à gauche ne souhaite y participer. « Une primaire, c’est la meilleure façon de choisir de façon transparente” une candidature unique à gauche. », a-t-elle insisté. Ce sondage a été réalisé via un questionnaire auto-administré en ligne du dimanche 19 au mercredi 22 décembre 2021, auprès de 1466 personnes inscrites sur les listes électorales issu d’un échantillon de 1554 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. Il convient de noter que parmi cet échantillon de 1466 personnes, 1419 ont exprimé une intention de vote. Marge d’erreur comprise entre 1,2 et 2,7 points de pourcentage.

Be First to Comment

Laisser un commentaire