Press "Enter" to skip to content

Bénin – États-Unis : Problème pour le PAG ? Patrice Talon est un visionnaire, un développeur-né et Joe Biden doit le savoir

Gouverner, c’est prévoir. Plus besoin de le rappeler au président Patrice Talon et cela est palpable depuis le mercredi 6 avril 2016. Tout le monde le sait, sauf le président américain Joe Biden et son équipe exécutive. Au Bénin c’est une évidence depuis plus de cinq ans sous la gouvernance Talon. Les événements produits par les États-Unis la semaine écoulée montrent combien le pays peut compter sur lui-même. Le Millennium Challenge Corporate (MCC) dans son objectif de réduire la pauvreté par la croissance, a, au même décidé d’amputer le Bénin d’une bonne part des subventions à lui accordées dans le cadre des prochains financements du MCC, pendant que les autres pays aussi déclarés éligibles au même titre que le Bénin, à savoir le Burkina- Faso, la Côte d’Ivoire et le Niger, vont recevoir l’intégralité de leurs parts respectives du financement régional accordé. D’aucuns se posent la question sur l’avenir du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) adopté le mercredi 15 décembre en Conseil des ministres du gouvernement béninois. Eh bien, que cela puisse être une fois encore clair que l’argent du MCC provient du contribuable américain et le Conseil d’Administration du MCC est libre de le répartir comme bon lui semble.

Extraordinaire capacité de mobilisation de ressources

Inutile de rappeler que depuis plus de 5 ans, le Bénin a une signature très crédible et très respectée dans les milieux financiers internationaux. Le gouvernement du président Patrice Talon a développé une extraordinaire capacité de mobilisation de ressources pour financer le développement du Benin. Le chef de la Rupture n’a pas fait des dons ou des Compacts, une source absolue ou unique de financement des projets phares inscrits dans son PAG pour le développement durable du Bénin dans tous les secteurs socio-économico-politiques. Non ! Les récentes actions fortes enregistrées en disent long. En effet, Porto-Novo a anticipé sur le marché financier régional, le remboursement de plusieurs milliards d’emprunts, faisant ainsi des économies pour le Bénin sur les intérêts non échus. C’est la marque des gouvernements qui conduisent leur peuple au développement durable. C’était d’ailleurs l’engagement du président Patrice Talon, compris et accepté par le peuple béninois en le réélisant à la tête du pays en avril dernier à plus de 87% des béninois pour un deuxième mandat de cinq ans consécutifs. Le patron du Nouveau Départ ayant en germe le Bénin Révélé, il est d’ores et déjà assuré que rien n’arrêtera la marche du Bénin vers le développement durable.

Be First to Comment

Laisser un commentaire