Press "Enter" to skip to content

Deuil en Afrique du sud : Desmond Tutu, héros de la lutte anti-apartheid, est mort à 90 ans

Photo : Le regretté Desmond Tutu (G), ici avec le président sud-africain Cyril Ramaphosa


L’Afrique du Sud est en deuil. Le peuple sud-africain pleur le départ éternel de l’un de ses fils auprès du Tout-puissant. « L’archevêque sud-africain est mort ce dimanche. », a annoncé, il y a quelques minutes, le président sud-africain Cyril Ramaphosa. L’archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu, icône de la lutte contre l’apartheid et prix Nobel de la Paix en 1984, est donc décédé ce jour, dimanche 26 décembre à l’âge de 90 ans. Le prédécesseur de Jacob Zuma exprime « au nom de tous les Sud-Africains, sa profonde tristesse suite au décès, ce dimanche » de cette figure essentielle de l’histoire sud-africaine, dans un communiqué.

« Le décès de l’archevêque émérite Desmond Tutu est un nouveau chapitre de deuil dans l’adieu de notre nation… »

Cyril Ramaphosa

Un décès qui intervient quelques semaines après celui d’une figure historique du pays de Nelson Mandela. « Le décès de l’archevêque émérite Desmond Tutu est un nouveau chapitre de deuil dans l’adieu de notre nation à une génération de sud-africain exceptionnels qui nous ont légué une Afrique du Sud libérée. », a exprimé Cyril Ramaphosa.

Affaibli depuis plusieurs mois

« The Arch », comme il était surnommé par les sud-africains était affaibli depuis plusieurs mois. Il souffrait d’un cancer depuis de 20 ans. Desmond Tutu ne parlait plus en public, mais saluait toujours les caméras présentes à chacun de ses déplacements, sourire ou regard malicieux, lors de son vaccin contre le Coronavirus dans un hôpital ou lors de l’office au Cap pour célébrer ses 90 ans en octobre dernier.

« Un homme d’une intelligence extraordinaire, intègre et invincible contre les forces de l’apartheid… »

Cyril Ramaphosa


L’ancien Secrétaire général des archevêques de l’Église catholique sud-africaine et archevêque du Cap en 1986, était intègre et invincible contre les forces de l’apartheid dans son pays. « Un homme d’une intelligence extraordinaire, intègre et invincible contre les forces de l’apartheid, il était aussi tendre et vulnérable dans sa compassion pour ceux qui avaient souffert de l’oppression, de l’injustice et de la violence sous l’apartheid, et pour les opprimés et pour les oppresseurs du monde entier. », a ajouté le président sud-africain Cyril Ramaphosa.

Be First to Comment

Laisser un commentaire