Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Union Européenne : À 43 ans, Roberta Metsola élue présidente du Parlement européen, 40 ans après Simone Veil

Photo : Roberta Metsola, au Parlement européen, ce mardi 18 janvier


La présidence du Parlement européen change de tête après la mort de David Sassoli. C’est la Première vice-présidente, l’anti-IVG, la maltaise Roberta Metsola qui devient, ce mardi 18 janvier, la troisième femme à présider le Parlement européen. La conservatrice a été élue, il y a quelques minutes, présidente du Parlement européen, obtenant la majorité absolue dès le premier tour du scrutin. En dépit de son opposition à l’avortement, qui a suscité de nombreuses critiques, la jeune femme de 43 ans, a été élue dès le premier tour avec 458 voix. 

« C’est un pur scandale. »

Sandrine Rousseau

La victoire de Roberta Metsola était inconcevable pour la gauche française. « C’est un pur scandale. », dénonçait l’écologiste Sandrine Rousseau. « Au nom de la liberté des femmes et en mémoire de Simone Veil, j’appelle les parlementaires européens à s’opposer à l’élection à leur présidence de la candidate de la droite Roberta Metsola hostile à l’avortement et à la criminalisation des violences faites aux femmes. », avait aussi appelé le député communiste et candidat à la présidentielle française, Fabien Roussel.

40 ans après Simone Veil

Il convient de noter que la maltaise Roberta Metsola, nouvelle patronne du Parlement européen, est seulement la troisième femme à accéder à cette haute fonction de l’Union Européenne (UE). La conservatrice maltaise vient donc après les françaises Simone Veil (1979-1982) et Nicole Fontaine (1999-2002). Elle succède à l’Italien David Sassoli, décédé il y a une semaine jour pour jour, soit le mardi 11 janvier et dont le mandat s’achevait cette semaine.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.