Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

CAN 2021 – 1/8 de finale : Le Cameroun en puissance, passe en ¼ devant les Comores (2-1)

Photo : Le capitaine Vincent Aboubakar, célébrant son 6ème but, à Olembé, ce lundi 24 janvier


Invaincu à domicile depuis 1978, le Cameroun, en dehors de son statu de pays hôte, était appelé, ce lundi 24 janvier, à éviter le sort que le Bénin a infligé au Maroc, Madagascar à la République Démocratique du Congo (RDC) ou encore l’Afrique du Sud à l’Égypte devant son public, lors de la CAN 2019. Autant de surprises qui se sont annoncées dans cette CAN de 2021 qu’il organise depuis le dimanche 9 janvier, avec notamment celles des Comores qui ont sorti le Ghana dès le premier tour de la compétition. Également, de la Guinée-Équatoriale qui a battu l’Algérie, la championne en titre, dans sa peau de 35 matchs invaincus, et surtout surtout du Nigeria, premier de son groupe avec trois matchs trois victoires, mais éliminé aux huitièmes par le meilleur troisième, la Tunisie. Ayant aussi connaissance de la position de la qualification des Comores au deuxième tour, les Lions Indomptables ont abordé le match avec une sérénité légendaire. Vincent Aboubakar et ses coéquipiers ont remercié leurs héroïques adversaires. Dans le stade flambant neuf, construit en marge de la CAN 2021 et devenu leur antre, Olembé était, ce jour, encore le cadre témoin de la performance au top des petits-frères du président de la Fédération Camerounaise de Football (FéCaFoot), Samuel Eto’o Fils.

La puissance

Le mentalalisme est resté la source de la puissance des Lions Indomptables du coup d’envoi de la rencontre jusqu’au dernier coup de sifflet. Carton rouge pour Nadjim Abdou, le capitaine des comoriens qui sort après avoir joué juste cinq minutes dans le jeu. Une occasion en or pour le Cameroun qui profite pour ouvrir le score à la 29’ par le chef-d’œuvre de Karl Toko-Ekambi servi par son capitane Vincent Aboubakar. Cameroun 1, Comores 0 à la pause. À la reprise, après son but refusé pour l’hors-jeu à la 61’, le passeur décisif marque son but dans le match. Le meilleur buteur de la compétition, après plusieurs tentatives sur le camp comorien, Vincent Aboubakar, double la mise à la 70’ pour le Cameroun, actualisant son compteur de but à 6 réalisations. Juste après la sortie du capitaine camerounais suite à un remplacement, les comoriens sont parvenus à réduire le score à la 81’, malgré l’infériorité numérique, sur un coup franc exceptionnellement exécuté par Youssouf M’Changama. Cameroun 2, Comores 1. Et ce sera le score final de la rencontre. Le samedi 29 janvier prochain à Douala, face à la Gambie, ce sera le quinzième quart de finale pour le Cameroun sur 120 participations à la phase finale de la CAN et 5 finales remportées.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.