Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Deuil à la CAN 2021 : Avant le match Cameroun-Comores, une bousculade fait plusieurs morts à Yaoundé

Photo : Une vue partielle des spectateurs dans le stade d’Olembé, à Yaoundé


Le troisième match des huitièmes de finale qui ont démarré, dimanche 23 janvier, n’a pas procuré que de la joie avec la victoire du pays hôte face aux Comores, ce lundi 24 janvier, où les Lions Indomptables sont qualifiés pour les quarts de finale de la CAN 2021. Le Cameroun est également en deuil avec son tournoi. « Une bousculade à l’entrée du stade d’Olembe a fait une demi-douzaine de morts et des dizaines de blessés. », ont annoncé les organisateurs de la CAN dans un premier temps.

« La CAF au chevet des victimes admises dans les hôpitaux de Yaoundé. »

CAF

Cette bousculade devant ce stade flambant neuf, construit circonstanciellement pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football lors d match à élimination directe opposant le Cameroun aux Comores requiert l’attention de l’État camerounais et de l’instance africaine de football. « Les autorités et la Confédération Africaine de Football (CAF) suivent la situation des blessés dans les hôpitaux de la ville. », précise Yaoudé. La CAF, qui organise la compétition phare du continent, a de son côté dépêché son Secrétaire Général « au chevet des victimes admises dans les hôpitaux de Yaoundé »

« Huit décès sont enregistrés. »

Yaoundé

Avant la fin de la journée, une idée claire a été faite sur le nombre exact de morts. « Huit décès sont enregistrés. », a précisé dans la nuit un rapport préliminaire du ministère camerounais de la Santé. Quelques minutes après le coup de sifflet final de la rencontre, remportée 2 buts à 1 par le Cameroun face aux Comores, il n’y avait plus de trace de la bousculade aux abords du stade d’Olembé, le deuxième grand stade de la capitale camerounaise.

Deuxième accident grave

Dans ce stade, rappelons-le, d’une capacité de 60.000 places, pour éviter la propagation du Coronavirus, une jauge de remplissage des stades à 60% avait été instaurée, montée à 80% quand jouent les Lions Indomptables du Cameroun. Il convient de relever qu’il s’agit du deuxième accident grave au Cameroun en moins d’une semaine. Dans la nuit de samedi 22 à dimanche 23 janvier, un incendie d’origine accidentelle provoqué par des feux d’artifice avait tué au moins 16 personnes dans une discothèque d’un quartier huppé de Yaoundé.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.