Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Ligue des champions : L’irreal Madrid remontade Manchester City et fille en finale

Photo : Rodrygo, le double buteur du Real Madrid face à Manchester City, à Madrid, ce mercredi 4 mai


Au coup d’envoi de la deuxième demi-finale retour de la Ligue des champions, ce soir, le Real Madrid était éliminé. Mais le champion d’Espagne pour la 35ème fois, a montré et démontré, ce mercredi 4 mai, dans son stade emblématique de Santiago Bernabéu pleinement acquis naturellement à sa cause, qu’il est le vieux de la vieille. Vaincu à toutes les manches aller depuis les huitièmes de finale, le Real Madrid est en finale de la Ligue des champions. Après avoir éliminé au retour, les français du Paris Saint-Germain (PSG), les anglais de Chelsea et ce soir, d’autres anglais notamment les hommes de Pep Guardiola, les Merengués retrouvent les Reds, encore d’autres anglais, ceux de Liverpool pour le rendez-vous final au stade de France, le samedi 28 mai, prochain. La Maison Blanche de Carlos Ancelotti a utilisé le même argument exprimé par Karim Benzema et ses coéquipiers.

L’espoir douché

Le français capitaine des espagnoles du Real Madrid est simplement au sommet de sa performance cette saison. Dans la compétition, il est déjà à 14 buts avant l’entame de l’importantisime match de ce soir où il a encore fait évoluer le chiffre. Après une tête et un pied droit non-cadrés, respectivement à la 4′ et 11′ de Karim Benzema, et une occasion du brésilien Vinicius à la 17′ non-concrétisée, le français a fini par marquer, mais ce ne serait pas à la première période où Real Madrid et Manchester City sont restés à égalité nulle et vierge. À la reprise, ce sont les visiteurs qui ouvrent le score avec une frappe gauche de l’algérien Marhez à la 73′. L’espoir des locaux qui ne tenait qu’à un but à remonter, est douché de deux buts. Face à une équipe citizen très haute dans le jeu et gonflée à bloc, le douzième homme madrilène se pose de question, à savoir comment son équipe va remonter les deux buts synonymes d’une prolongation ? 

Miracle « irréal »

Mais avec le Real Madrid, la réponse est à la fin du temps réglementaire et dans le temps additionnel. Tant que le coup de sifflet final n’est pas encore donné, il faut s’attendre à un miracle « irréal » de football. Cela s’appelle de l’expérience de ce niveau de la plus prestigieuse compétition des clubs européens. Carlos Ancelotti, l’ayant, a opéré de changements. Rodrygo et Camavinga rentrent. Les deux joueurs ont changé l’ambiance du jeu et sonnent l’égalisation à la 90′ avec le but du premier suite à une passe décisive du meilleur buteur de la compétition, Karim Benzema. Tout Santiago Bernabéu s’enflamme et dans les 60 secondes de la célébration du but madrilène, le même Rodrygo envoie son équipe dans les prolongations en réalisant un doublé à la 90’+1′, ouvrant ainsi le chemin de la qualification pour le 28 mai prochain. 

La remontada 

L’autre remplaçant, le jeune français, Edouardo Camavinga, prend un ballon dans sa surface de réparation et enchaîne une course de 42 mètres pour venir pousser la défense des anglais à la faute sur le capitaine des espagnoles. L’arbitre italien, Danièle Orsato, n’a pas hésité ni demandé le soutien de la VAR avant d’indiquer le point de penalty à la 95′. Une épreuve réussie par Karim Benzema en contre-pied parfait. Real Madrid 3, Manchester City 1 et l’ensemble des deux matchs fait 6 buts à 5. Le Real Madrid remporte sa 32ème demi-finale et se qualifie pour la finale de la Ligue des champions qu’il a disputé 16 fois dont 13 victoires et 3 défaites. Cette 17ème finale en France, le dernier week-end du mois, sera le 14ème titre européen que le club espagnol tentera de décrocher devant un autre club anglais, à savoir Liverpool.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.