Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Afrique de l’Ouest : Dona Jean-Claude Houssou, le champion en titre en énergie au Bénin, réélu à la tête de l’AGAO

Photo : Le président de l’AGAO, le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou (en tenue locale agbada blanc), à Abuja, ce jeudi 12 mai.


Il est difficile de détacher la petite étoile qui accompagne la lune le premier jour de son apparition. C’est ce que représente le ministre béninois de l’Énergie pour l’Autorité du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (AGAO). Depuis mardi 10 mai, les membres de l’Autorité sont en Conseil des Ministres (CM) en charge de l’Énergie dans la partie occidentale du continent. À Abuja, la capitale nigériane où se tient cette réunion, le Bénin Révélé a une fois encore posé la main sur la présidence de l’AGAO. En effet, le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou, a été réélu à l’unanimité de ses pairs qui, par cet acte, expriment leur entière confiance au digne fils de la capitale béninoise, Porto-Novo. Le champion en titre dans la discipline Énergie au Bénin depuis 1960, reste encore aux commandes de l’Autorité du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (AGAO) pour un mandat d’un (01) an. 

L’éloge des réalisations

Il est important de préciser que sa réélection dans la première puissance économique du continent, est placée sous le signe de l’intégration et du développement régional à travers une fourniture durable du gaz pour la sécurité énergétique électrique. Puisque c’est sur ce thème que les Ministres de l’Énergie de l’Afrique de l’Ouest, composante de l’AGAO, se sont réunis pour définir d’autres lignes, puissances ou réseaux sur lesquels va se baser la concrétisation des grands projets énergétiques à venir pour la sous-région. Un moment plus qu’en or pour faire l’éloge des inédites réalisations du génie béninois en énergie que l’Europe a gardé durant plus de trois décennies à l’Électricité De France (EDF) et qui au bercail grâce à l’audace du président Patrice Talon

Des actions fortes

Il faut relever que lors du premier mandat de la présidence Houssou, l’apurement des dettes au niveau de la société internationale de transport du gaz ; la révision tarifaire du gaz pour la 3ème période tarifaire (TP3) et l’extension projet d’extension du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (AGAO) vers d’autres pays de l’Afrique de l’Ouest ; et bien d’autres actions fortes ont été la motivation des membres de l’Autorité pour porter leur choix sur le sorcier blanc en énergie au Bénin. Il convient de noter justement que le Bénin, le Ghana, le Nigéria et enfin le Togo, sont les quatre pays qui ont mis en place l’Autorité du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (AGAO). Ces pays se sont basés sur le Traité relatif au Projet du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (PGAO). L’AGAO est un établissement public à caractère international doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière. Mener des actions et prendre des décisions au nom et pour le compte des États Parties, en terme des fonctions de représentation ; également des fonctions d’assistance et de coordination ; et enfin des fonctions de régulateur, sont-là les prérogatives de l’Autorité du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (AGAO) que préside pour la deuxième fois consécutive, le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.