Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Alibori : C’est quoi ça, ce que Alassane Séïdou a fait ce jour, samedi 14 mai, à Kandi ? Patrice Talon doit être fier

Photo : Le ministre béninois de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Dr Alassane Séïdou, à Kandi, ce samedi 14 mai


C’est normal que les opposants aveugles au développement durable puissent parler d’une campagne électorale précoce pour les législatives prochaines, au regard de ce qu’a fait un membre du gouvernement du président Patrice Talon, ce jour. En effet, entre la campagne électorale et l’exposition des actions du gouvernement béninois pour juguler la crise alimentaire, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique a réduit la frontière très mince ce week-end. La grande mobilisation de Kandi, ce samedi 14 mai, autour du Dr Alassane Séïdou à la tête d’une forte délégation gouvernementale, dépasse l’entendement. Dans le cadre de la tournée des membres du gouvernement dans tous le pays, le carrefour incontournable du département de l’Alibori a eu la lumière sur ce que le chef de la Rupture a forgé dans l’ombre pour surmonter la crise entraînée par la flambée des prix des denrées alimentaires au Bénin.

Rapprocher de la population

L’accueil réservé pour la cause, ce samedi, par la commune de Kandi, chef-lieu du département de l’Alibori, a donné raison au locataire du Palais de La Marina qu’il urge de se rapprocher de la population pour lui expliquer les causes réelles de la tendance à la hausse des prix des produits de grandes consommation et de première nécessité. Pas seulement ça, mais aussi l’éclairer sur les mesures déjà prises par l’État pour soulager cette dernière et surtout ce que le gouvernement Talon 2 espère de chaque fille et fils du Bénin, notamment dans les circonstances pareilles. Ce qui a d’ailleurs été exprimé pour le compte des citoyens de la commune de Kandi à travers l’intervention de la première autorité communale, la maire Zinatou Saka Osseni Alazi, que le patron du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique (MISP) a pris le soin de noter.

Le seul et unique

Le doyen des ministres de l’avènement du gouvernement du Nouveau Départ, n’est pas allé par quatre-chemins pour jeter de la lumière sur le message que le chef de l’exécutif béninois, le président Patrice Talon, lui a dit de transmettre à ses mandants. Inutile de rappeler que seul Alassane Séïdou a occupé quatre (04) différents postes ministériels sous la gouvernance de Patrice Talon. Du Ministère de la Santé (MS) au Ministère des Infrastructures des Transports (MIT) en passant par le Ministère de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale (MDGL), l’ancien Sous-préfet de Tchaourou pendant la gouvernance du feu Général Mathieu Kérékou (1996-2001), et ancien ministre du successeur de ce dernier, Thomas Boni Yayi (2006-2016), est actuellement à la tête du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique (MISP).

Les causes

Haut de cette expérience de la gestion des affaires publiques, quand le bariba prend la parole, il est religieusement écouté. On peut bien entendre les mouches volées dans la salle du Centre de Jeunes et de Loisirs de Kandi. Et c’est ce qui s’est passé aujourd’hui où le docteur a pris le temps d’exposer les causes de la crise actuelle qui ne laisse indifférent personne. La crise sanitaire mondiale liée à la pandémie de Coronavirus qui a sévèrement, économiquement et socialement sévi durant ces deux dernières années, a été premièrement pointé par Dr Alassane Séïdou. Puis l’actualité 2022 oblige, la guerre en Ukraine a été expliquée tout en restant dans le sens sécuritaire pour indiquer les effets néfastes des actes terroristes que subissent les pays frontaliers du Bénin. Rappelons que notre pays a quand même essuyé plusieurs fois des attaques terroristes, notamment dans sa partie septentrionale.

Le soutien de la population

Une fois parcourir les foyers de la crise synonyme de la cherté de la vie, le collaborateur direct de Patrice Talon, a abordé les mesures idoines prises par le gouvernement du Bénin pour gérer au mieux la situation. Le premier défenseur de la paix au Bénin a redonné la parole aux participants afin de recueillir leurs préoccupations. Il s’est fait que Dr Alassane Séïdou n’a pas noté que des soucis, mais aussi des témoignages des leaders religieux, responsables d’associations de producteurs, des femmes commerçantes sans oublier des artisans qui ont exprimé leur soutien sans faille au développeur-né, le président Patrice Talon, ainsi qu’à son équipe gouvernementale. Une belle manière d’affirmer sans ambages que le message du chef de l’État béninois a été bien transmis à la population de la Cité des Kandissounon par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Dr Alassane Séïdou, qui a, aux yeux de la rédaction differenceinfobenin.com et celle du journal quotidien « Différence Info » du Groupe de presse « DIFFÉRENCE », parfaitement accompli sa tâche dans un bloc républicain où ses collègues sont aussi appelés à le faire dans d’autres communes du Bénin.

Un commentaire

  1. Wachirou ATCHAOU Wachirou ATCHAOU 15 mai 2022

    Bonjour mon cher journaliste merci pour votre plume mais à ce je sache, Le ministre Alassane n’a pas été membre du gouvernement de Kerekou et aussi Abibou Bachabi n’est pas l’actuel maire de Kandi.
    Merci de revoir ses informations.

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.