Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Allemagne – Niger : Pas d’accord militaire égal à égal, Berlin ferme sa base aérienne à Niamey

Photo : Un soldat allemand sur la base aérienne allemande à Niamey

Samedi 31 août prochain, l’armée allemande va mettre fin à l’exploitation de sa base aérienne à Niamey. En effet, c’est la date de la fin de l’accord militaire signé entre le Niger et l’Allemagne. Et à un peu plus d’un mois du terme de cet accord, les deux pays ne sont pas parvenus à renouveler ce partenariat militaire. À en croire Deutsche Welle, le ministre allemand de la Défense, Boris Pistorius, a indiqué que son armée va cesser d’exploiter sa base de transport aérien d’ici au 31 août 2024. Et le gouvernement fédéral allemand ne veut pas signer un nouvel accord pour prolonger la présence de l’armée allemande. Le média allemand a annoncé que la coopération militaire avec le Niger sera également abandonnée.

Partenariat « égal à égal »

Il faut rappeler que Niamey qui avait déjà mis fin à un accord militaire en exigeant le retrait des troupes françaises et américaines, avait néanmoins signé un « accord intérimaire » avec Berlin. L’échec des négociations pour prolonger l’agrément entre l’Allemagne et le Niger qui explique cette décision du gouvernement allemand se repose sur une nouvelle exigence des nouveaux dirigeants du pays de l’Alliance des États du Sahel (AES). En cause, Niamey exige que le nouveau partenariat sera « égal à égal » avec la formation de militaires nigériens par l’armée allemande, voire la livraison d’armes à l’armée nigérienne. Le pouvoir du Général Abdourahmane Tiani veut un accord de défense et de sécurité, sans mentionner de garanties sécuritaires pour les troupes stationnées à l’aéroport de Niamey.

120 millions d’euros

Mieux, les autorités du pays voisin du Nord exigent que l’accord défense et de sécurité ne doit pas mentionner la garantie d’autorisation sans complication de décollage et d’atterrissage d’avions. Du côté de Berlin, il est inacceptable que le régime militaire de Niamey se rapproche de la Russie et de l’Iran. L’administration Tiani a, par ailleurs, refusé que le personnel allemand puisse toujours bénéficier de son immunité contre des poursuites judiciaires. Il convient de noter que l’érection de la base aérienne a coûté quelque 120 millions d’euros à l’Allemagne. La valeur et le caractère sophistiqué de l’équipement de la base permettent de la mettre régulièrement en avant. À indiquer que 38 soldats présents et 33 collaborateurs des entreprises allemandes et étrangères constituent le personnel de cette base aérienne allemande sur le sol nigérien.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.