Press "Enter" to skip to content

22 avril : la Terre est célébrée ce jour férié, une occasion de réfléchir aux dommages infligés à la planète 

On est lundi 22 avril 2019, et c’est la Terre qui est à l’honneur. Dans le but de préserver l’environnement et de sensibiliser à ses causes, une journée lui a été consacrée. À cet effet, le monde entier, pour ne pas dire la Terre, connait des initiatives de part et d’autre. D’où la Journée Mondiale de la Terre. En rappel, cet évènement a été une idée originaire du sénateur américain Gaylord Nelson. C’était le 22 avril 1970, jour de la première célébration de la Journée de la Terre. Depuis 49 ans donc, ce Jour de la Terre est toujours célébré et reconnu sur toute la planète comme l’évènement environnemental populaire le plus symbolique de la planète. Le Jour de la Terre, ce lundi 22 avril 2019, une seule chose devrait prendre place dans les esprits : alerter les dirigeants du monde entier à s’impliquer d’avantage dans la protection de l’environnement à travers des Conférences des parties (COP en anglais), sans oublier également les citoyens.

Encore appelée la « Journée internationale de la Terre nourricière » et célébrée dans 130 pays depuis 1990 avec plus d’1 milliard de personnes qu’elle rassemble, la Journée de la Terre peut ainsi promouvoir le manger sain tout comme le recyclage des déchets ou encore des collectes. Dieu serait d’accord pour plus d’initiatives ou actions dans ce sens. Car, cette année 2019, la Journée de la Terre correspond au Bénin au lundi de Pâques. Au pays, ce jour est déclaré férié et payé par le gouvernement du Bénin.

Jour férié, une occasion de réfléchir

Alors, plutôt qu’on assiste à des discours, cela pourrait laisser plus de place aux actions concrètes. Une occasion aux citoyens de réfléchir aux dommages infligés à la planète… et aux gestes archi-simples de tous les jours pour la préserver. Parmi eux, le fait de privilégier « les circuits courts » en mangeant des produits locaux, mais aussi de saison pour limiter les émissions de polluants et le gaspillage ; le tri de ses déchets ou même le réflexe de rapporter ses médicaments périmés ou non-utilisés à son pharmacie : collectés, il sont désormais transformés en énergie. D’autres astuces à la portée de tous consistent à éteindre la lumière quand on quitte une pièce ; à utiliser les transports en communs, le vélo, le covoiturage ou ses jambes ; à couper l’eau pendant son brossage de dents ou son rasage etc. Un autre geste vert consiste à louer plutôt qu’acheter, ce qui permet de produire à terme moins de déchets. Et voici pour finir une solution qui pourra paraître loufoque pour certains mais qui se démocratise : adopter une poule ! Le gallinacé est en effet capable de picorer jusqu’à 150 kilos par an de déchets alimentaires. Et vous offrira en retour des œufs frais tous les matins pour le petit-déjeuner.

L’ONU ne dira pas le contraire. Selon l’organisation, sur son site officiel, l’ADN de la « Journée internationale de la Terre nourricière » est plus précisément de sensibiliser les gens aux défis auxquels fait face notre planète, à partir de l’idée que la Terre et ses écosystèmes sont ce qui nous nourrit et soutient nos pas tout au long de la vie. Bref, notre seule maison. Au cours de cette journée, diverses activités nationales et internationales sont menées pour comprendre la biodiversité et savoir comment protéger notre nature, les plantes, les animaux et l’environnement dans son ensemble. Certaines des actions menées consistent à inciter à l’achat de produits plus écologiques, à la réduction des déchets, au recyclage et à la réutilisation, ou encore à la promotion de la lutte contre le changement climatique.

Objectif global du Jour de la Terre

De nos jours, plus d’un milliard de personnes participent chaque année aux activités de la Journée mondiale de la Terre pour en faire l’un des plus grands événements mondiaux. Ce défilé a conduit à l’adoption de plusieurs lois fondatrices comme celles sur la protection de l’air, de l’eau et des espèces menacées, ainsi qu’à la création de l’Agence de Protection de l’Environnement (EPA). Reprise par les Nations-Unies comme une date forte du calendrier, la Journée de la Terre est devenue un événement à l’échelle mondiale dès 1990, dans environ 140 pays, en mobilisant 200 millions de personnes. Le Sommet de la Terre, autre événement fondateur organisé à Rio en 1992 et ancêtre des conférences de Kyoto ou de la COP21, devrait beaucoup lui aussi à ce 22 avril. Au fil des éditions, et avec quelques années marquantes comme 2000 ou 2006, le Jour de la Terre, désormais prénommé « Journée internationale de la Terre nourricière », est progressivement devenu le principal événement écologiste de la planète, également date anniversaire du tournant écologiste. En 2016, la Journée de la Terre a eu lieu le même jour que la signature de l’Accord de Paris sur les changements climatiques, issu de la COP 21.

L’objectif global de l’existence du Jour de la Terre est, selon le site officiel « earthday.org », de favoriser le développement d’une masse de citoyens consciente des enjeux climatiques : en somme, possédant une connaissance partagée qui donne lieu à l’action collective pour la protection de l’environnement. La Journée de la Terre 2019 a lieu un lundi puisqu’elle se produit chaque année le 22 avril (et qu’il tombe un lundi en 2019). L’an dernier, elle avait été organisée un dimanche. Les citoyens qui souhaitent y participer peuvent toutefois également trouver du temps à consacrer à l’environnement cette fois-ci, puisque le lundi en question se trouve être le lundi de Pâques férié.

One Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.