Press "Enter" to skip to content

UEMOA : Romuald Wadagni va sur le marché financier de l’institution pour 25 milliards de FCFA et en ramène plus du double, soit 50 milliards 911 millions de FCFA

(Photo : Romuald Wadagni, ministre béninois de l’Économie et des Finances – Source : Présidence du Bénin)

« Un peu vous demandez, beaucoup vous aurez », disait le passage biblique. Ce jeudi 16 mai, le ministre béninois de l’économie et des finances, Romuald Wadagni, était sur le marché financier de l’Union Économique Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Objectif : lancer un appel à soumission pour des bons assimilables du Trésor pour une valeur de 25 milliards de francs CFA. À l’arrivée, l’argentier national a, au cours de l’opération, ramené plus du double du montant, soit 50 milliards 911 millions de francs CFA.

Une souscription de 203,64%, dépassant toutes les prévisions

Pour une valeur nominale de 1.000.000 de francs CFA à un taux de 5,35%, cette valeur court sur une durée de six mois dont l’échéance est le 14 novembre 2019. Il faut aussi noter que par l’intermédiaire de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilière (BRVM), 22 soumissionnaires ont misé leurs avoirs dans tous les pays de l’UEMOA. Dans les 50 milliards 911 millions de francs CFA, le Bénin a décidé de ne retenir que 27 milliards 700 millions de francs CFA de ce montant global, soit 110% de la demande initiale.

Cette franche réponse à appel à soumission du Bénin est indéniablement la preuve que le carnet de santé économique du pays est bien acceptable et met en confiance les Partenaires Techniques et Financiers (PTF) intervenant dans l’espace monétaire sous-régionale. Et le Fonds Monétaire International (FMI) peut bien en témoigner. Car, à la fin de la mission d’une délégation de l’institution financière internationale, le Bénin est attendu en 2019 sur une croissance d’au moins 6,7%.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.