Press "Enter" to skip to content

Football : Mathurin de Chacus reçoit les félicitations d’Emmanuel Macron pour le Bénin

(Photo : Le président de la Fédération Béninoise de Football (FBF), Mathurin de Chacus aux côtés du président français Emmanuel Macron)


Dans le cadre de la signature de l’accord de partenariat qui a eu lieu à l’Élysée à Paris, en France entre la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) et l’Agence Française de Développement (AFD), il faut souligner que les présidents des fédérations de football de l’Afrique francophone étaient également présents. En effet, l’accord dote la « plateforme de transformation par le sport » en Afrique, d’un budget initial de 15 millions d’euros. Ce fonds va intervenir dans « des projets venus du terrain ». Entre autres projets, il faut noter la construction d’infrastructures ; la fourniture d’équipements sportifs ; des programmes de formation ou encore d’aides à la création d’entreprises. Le Bénin est donc concerné par ce projet. Ce qui explique la présence du président de la Fédération Béninoise de Football (FBF), Mathurin de Chacus. À cette occasion, le président de la FBF a été non seulement très apprécié mais a été surtout félicité par le président français Emmanuel Macron. Ceci pour la réforme footballistique que Mathurin de Chacus a engagée depuis son arrivée à la tête du sport roi béninois, il y a seulement quelques mois. Et c’est le Bénin qui est honoré, car pour mémoire des béninois, c’est une première dans l’histoire du Bénin qu’un président de la FBF soit reçu à l’Élysée par un président français et félicité. Il est donc clair que le football béninois a de beaux jours devant lui dans les mains de Mathurin de Chacus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un départ à la CAN sans revendication, une première

Le président français Emmanuel Macron ne s’est pas trompé dans ses reconnaissances. Et pour preuve, c’est pour la première fois au Bénin que les Écureuils, une fois qualifié pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), reçoivent le drapeau national et quittent Cotonou pour la dernière préparation à Ifrane, au Maroc, dans le cadre de leur participation à la CAN en Égypte qui débute le 21 juin prochain, sans aucune revendications de primes. C’est peut-être aussi le moment de reconnaître les efforts du gouvernement actuel dirigé par le chef de l’État béninois, Patrice Talon, dont les réformes dans le secteur sportif au Bénin sont bien accompagnées et se concrétisent par la détermination du jeune ministre des Sports, Oswald Homeky.

Première séance d’entrainement des Écureuils mardi 4 juin au plateau d’Ifrane au Maroc

Il faut préciser que c’est le même entraîneur qui avait qualifié les Écureuils du Bénin à leur première CAN en 2010 en Angola, le technicien français, Michel Dussuyer, qui les qualifie une seconde fois à la phase finale de la première CAN à 24 équipes participantes sur la terre des Pharaons. Le Bénin affronte la Guinée, le 11 juin prochain pour le premier match amical, puis le deuxième match amical, le 18 juin contre la Mauritanie. Le 20 juin, les Écureuils du Bénin quittent le Maroc pour l’Égypte où ils s’installent à Ismailia, au Caire. Il faut noter que les Écureuils du Bénin évolueront à la CAN dans le Groupe D où ils entrent en lice le 25 juin contre les Blacks Stars du Ghana. Le Cameroun et la Guinée-Bissau sont les autres adversaires du groupe D pour le Bénin. Soulignons que le capitaine des Écureuils du Bénin qui a fêté ses 35 ans le 1er juin dernier, Stéphane Sèssègnon, ne jouera pas le premier match contre le Ghana.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.