Press "Enter" to skip to content

Abomey-Calavi : le père assassin de ses jumeaux, Josué Amen Dangboé, derrière les barreaux

(Photo : Josué Amen Dangboé, recherché puis inculpé par la police au Bénin dans le cadre d’une enquête sur un drame familial)


Pour des raisons judiciaires, permettez-nous chers lecteurs de ne pas évoquer certains détails. Suite à l’avis de recherche du commissariat central de la commune d’Abomey-Calavi, le monde, notamment le peuple béninois, a été informé de l’importance de la recherche d’un homme.

Étant encore vivant sur terre, il a également eu vent dudit avis de recherche. Il, c’est le père qui a assassiné ses propres enfants, des jumeaux, le samedi 8 juin dernier dans la commune d’Abomey-Calavi, ville voisine de la capitale économique du Bénin, Cotonou. Selon les informations du Groupe de presse DIFFÉRENCE, la rédaction de differenceinfobenin.com informe que Josué Amen Dangboé a été arrêté. Comment ? Eh bien, si l’archiviste à Diamond Banque dans la commune d’Abomey-Calavi est allé répondre de son propre chef à la Police Républicaine dans l’après-midi de ce vendredi 14 juin, sûrement ses enfants jumeaux réclament vraiment justice.

Ayant pris la tangente après avoir tué ses enfants d’environ 4 mois, il a laissé son portable toujours joignable. Parallèlement à son avis de recherche qu’elle a émis, la Police Républicaine continue de l’appeler. Finalement il a pris l’énième appel, puis répondre et enfin, s’est rendu au commissariat central de la commune d’Abomey-Calavi de ses propres pieds. Puisqu’il devait être présenté au Procureur de la République le jeudi 13 juin, c’est ce vendredi 14 juin que ça a été fait au Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance (TPI) de deuxième Classe d’Abomey-Calavi.

Josué Amen Dangboé a reconnu les faits et plaidé coupable. Alors, son dossier est placé en instruction. Ce qui signifie qu’une audience n’est pas pour tout de suite. Mais en terme juridique, il faut noter qu’il y aura des extractions. Le père des jumeaux encourt une peine à réclusion criminelle. Il est à préciser que l’épouse légitime de Josué Amen Dangboé n’est pas au pays au moment des faits et ce, jusqu’à maintenant. Elle est allée à une mission Onusienne depuis 2016.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.