Press "Enter" to skip to content

BOAD : la pérennisation de l’adéquation de l’institution au cœur de la 113ème session du Conseil d’administration tenue à Cotonou 

(Photo : Les membres du Conseil d’administration de la BOAD au cours de leurs travaux – Source : BOAD)


Ce jeudi 20 juin, le Conseil d’Administration (CA) de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) basée à Lomé au Togo, a tenu sa cent-treizième (113ème) session à Cotonou, capitale économique du Bénin. La cérémonie d’ouverture des travaux de cette 113ème session a été placée sous la présidence du président de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), Christian Adovèlandé, en présence de Oumar Tatam Ly de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Étaient aussi présents, les administrateurs des pays membres de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA).

La cérémonie d’ouverture de la session a connue également la présence des administrateurs venus d’autres continents, à savoir de la Belgique, de la Chine, de la France, de l’Inde, pour ne citer que ceux là. Cette session de Cotonou a permis aux administrateurs d’examiner plus d’une dizaine de dossiers de prêt, soit 14 au total. Au cours des travaux de la 113ème session du CA de la BOAD, qui ont eu pour cadre, les locaux de la direction nationale de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Cotonou, ce fut également l’occasion pour ces financiers, de se prononcer sur deux propositions de restructuration pour des prêts approuvés au cours de la 112ème session du Conseil d’Administration de l’institution financière sous-régionale.

Appui au développement des économies locales

Au cours de la cérémonie d’ouverture des travaux de cette session de Cotonou, le président de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) a dit les domaines dans lesquels ces prêts sont demandés. « Les demandes de prêt concernent, notamment un programme d’appui au développement des économies locales ; des projets d’infrastructures routières et aéroportuaires ; un projet de réhabilitation, de construction et d’équipement en infrastructures scolaires ; le financement d’un projet agro-industriel ; et enfin la mise en place de lignes de refinancement. », a précisé Christian Adovèlandé. Ces projets ont pour provenance « le Burkina-Faso, le Niger, le Sénégal et le Togo », à en croire le N°1 de la BOAD. À Cotonou, les administrateurs se sont de même penchés sur deux dossiers. Ces dossiers sont liés au bilan à mi-parcours de l’exercice 2019 de l’état de recouvrement des créances sur prêt de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) au 31 mai 2019. À ce niveau, il faut retenir que l’institution financière sous-régionale est à près de 80% de l’atteinte des objectifs à cet effet. « Avec un taux de réalisation de son programme d’activités de 79% à mi-parcours, la Banque est dans les meilleures positions pour atteindre la cible annuelle de 378,4 milliards de francs CFA fixé pour le terme de cet exercice 2019 », a annoncé Christian Adovèlandé.

Pérenniser l’adéquation de la BOAD

Le président de la BOAD a mis l’accent sur la supervision et le respect des engagements pour le reste du temps. « Des efforts seront faits en matière de supervision, dans le strict respect des niveaux d’activités programmés, en vue d’attendre les objectifs annuels et ainsi préserver les ratings obtenus depuis 2015 auprès des agences de notation telles que Moody’s et Ftich », a rassuré Christian Adovèlandé. Pour finir, le patron de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) n’est pas allé par quatre chemins pour exprimer son vœu. « (…) Je souhaite que l’activité de l’institution soit maintenue à un niveau global proche de celui de 2018, tout en renforçant le rôle de catalyseur de financement », a renchéri Christian Adovèlandé, ainsi soucieux de la pérennisation de l’adéquation de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) qu’il dirige depuis le départ de Boni Yayi pour briguer la magistrature suprême du Bénin en 2006.

2 Comments

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.