Press "Enter" to skip to content

Union Progressiste : l’acte de Reine Oussou dans la 19ème circonscription électorale qui doit faire école

(Photo : Reine Oussou au milieu de partisans, sympathisants, militants et personnalités officielles de la dix-neuvième (19) circonscription électorale du Bénin)


Pour renouveler l’Assemblée nationale à la fin du mandat de la septième (7ème) législature, le peuple béninois était appelé à élire des candidats et des candidates sur les listes des partis politiques ayant respecté les dispositions des textes électoraux en vigueur en République du Bénin. Dans la dix-neuvième (19) circonscription électorale du Bénin, une candidate était en lice sur la liste du parti Union Progressiste (UP). Il s’agit de la candidate et membre fondatrice de l’UP le 1er décembre 2018 à Cotonou, Reine Oussou. Lors des campagnes électorales des législatives, elle a été fortement soutenue par les populations de la 19ème circonscription électorale, notamment les femmes et les personnes handicapées. Vu sa position (5ème) sur la liste du parti Union Progressiste (UP) comportant cinq (05) candidats, au soir du scrutin législatif du dimanche 28 avril 2019, son parti UP s’en est sorti avec trois (03) élus députés dans la 19ème circonscription électorale sur les cinq (05). D’où Reine Oussou n’a pas été élue. Mais grâce à la qualité de son leadership, surtout de sa disponibilité, sa contribution a été déterminante dans ce résultat élogieux de l’Union Progressiste (UP) dans la 19ème circonscription électorale. Un résultat qui a propulsé le parti sur la première marche de l’échiquier politique béninois grâce à la détermination et la mobilisation des populations et surtout des femmes de la 19ème circonscription électorale.

Le plus bel excès au monde est la reconnaissance

Reine Oussou n’a pas été élue députée, certes. Mais l’ acte qu’elle a posé ce week-end à Porto-Novo, doit faire école. Ce samedi 22 juin, l’amphi Professeur François Abiola, l’ex-ministre d’État, chargé des Enseignements Supérieur et de la Recherche Scientifique du gouvernement précédent, débordé jusqu’à la cour et complété par une bâche, a accueilli une importante séance de reconnaissance. La séance a été placée sous la présidence de la candidate Reine Oussou, en présence d’un parterre d’officiels dont l’ex-préfet du département de l’Ouémé, Moukaram Badarou. Elle a aussi connu la présence d’un grand soutien d’Adjarra, Sourou Justin Gbèdowésoun ; de Sèmè-Podji, Armand Hazoumè ; du représentant du cadre de concertation des cadres de l’UP, Victor Adétola et bien évidemment de la représentante des femmes agricultrices, Claudine Kotanou avec à leur tête la responsable aux affaires féminines, Rosemonde Batcho. En présence des populations majoritairement composées des femmes venues des quatre communes de la 19ème circonscription électorale : Adjarra, Aguégués, Porto-Novo et Sèmè-Podji, et, il faut le préciser, de la présence des personnes handicapées venues de l’arrondissement d’Èkpè malgré leur état pour réaffirmer leur soutien indéfectible à Reine Oussou et au parti UP, les mots de remerciements ont été adressés à ces valeureux mandants.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ces officiels n’ont pas uniquement adressés leurs reconnaissances envers les populations de la 19ème circonscription électorale. Ils ont notamment profité de l’opportunité issue de l’acte qu’a posé Reine Oussou, pour adresser leurs remerciements au chef de l’État béninois, Patrice Talon. « Nous sommes ici pour vous dire merci et notamment à Excellence Monsieur le président de la République, Patrice Talon, pour avoir porté son choix sur une brave femme, une femme combattante, une femme politique », a déclaré l’ex-préfet Moukaram Badarou. « Nous remercions Dieu, le Tout-Puissant Allah de nous avoir donné un président de la République qui est rigoureux, dur dans le sens du développement d’une Nation », a-t-il ajouté. « Regardez Porto-Novo aujourd’hui, en trois ans seulement par rapport aux années qu’on a connu depuis 1960. Aujourd’hui nous ne pouvons plus parler de sauvons l’année, car nos enfants ont passé une année sans grève. C’est une première », a expliqué l’ex-préfet du département de l’Ouémé. « Que Dieu protège Patrice Talon qu’il réalise ses œuvres pour le Bénin et en particulier pour Porto-Novo. », a intercédé le fils de la capitale du Bénin, Moukaram Badarou.

Il a été renchéri par l’homme d’Adjarra. « Reine Oussou n’a pas été élue mais elle tient à vous remercier. C’est inédit. C’est pour cette raison que nous disons merci au chef de l’État, Patrice Talon. Car c’est sa vision, ses actions que vous soutenez qui ont fait qu’en soutenant massivement Reine Oussou, l’UP a fait ce bon résultat de trois députés sur cinq dans notre circonscription électorale. », a précisé Sourou Justin Gbèdowésoun. Il faut rappeler que Sourou Justin Gbèdowésoun est le suppléant du 4ème titulaire Germain Wanvoégbè sur la liste UP dans la 19ème circonscription électorale. Vu le franc succès de la séance de reconnaissance initiée par Reine Oussou, l’homme d’Adjarra envisage déjà à le faire dans la cité des Tam-tam dans ces quatre jours.

Reine Oussou rend hommage au fruit de ses entrailles

Submergée de ces mots des partisans, sympathisants, militants et militantes, l’initiatrice de cette séance de reconnaissance qui doit faire école, a balayé du revers de la main, le protocole. Elle se met debout, puis se prononce en langue locale goungbé à l’endroit de ses populations de la 19ème circonscription électorale qui l’ont soutenu contre vents et marées. Après cette étape, Reine Oussou a encore marqué d’une pierre blanche, qu’elle doit garder en archive pour toujours, la séance de reconnaissance. En effet, elle a eu le soutien inoubliable de son enfant, sa fille élève en classe de la première D. Vanessa Abayomi, qui passe en terminale cette fin d’année scolaire, n’a que 17 ans. C’est elle qui a pris la responsabilité de rédiger un discours à sa très chère mère. Reine Oussou, voulant rassurer les populations en occurrence les femmes, des efforts du chef de l’État béninois, Patrice Talon dans le secteur de l’éducation nationale, et surtout sa détermination à concrétiser l’un des projets phare du Programme d’Action du Gouvernement (PAG) et à caractère essentiellement social, Assurance pour le Renforcement du Capital Humain (ARCH), et à les encourager à envoyer les enfants à l’école, Reine Oussou a lu le discours rédigé par sa fille dans toute son intégralité sans changer de mot, ni de ponctuation ou encore de rature. N’est-ce pas un vibrant hommage à rendu sa enfant ?! Des photos de famille du présidium avec les officiels, avec les populations et de Reine Oussou avec les personnes handicapées ont symbolisé cet acte inédit de Reine Oussou animé par les groupes « Adjogansi » de Porto-Novo et « Gbénonkpo » d’Adjarra, ce samedi 22 juin 2019 à l’École Normale Supérieure de Porto-Novo. Il faut faut simplement retenir que le succès ne fait pas l’artiste.

Nous avons le privilège de vous faire lire ici l’intégralité de la copie originale du discours rédigé par Vanessa à sa mère.

Discours-Reine-Oussou-Vanessa

 

One Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.