Press "Enter" to skip to content

Coopération scolaire : les Pays-Bas appuie le gouvernement dans ses réformes éducatives avec plus de 6 milliards de francs CFA 

(Photo : Le 6 mai 2019, un repas midi à l’école primaire publique de Babazaoré)


Le chef de l’État béninois, Patrice Talon, à son arrivée à la tête du Bénin le 6 avril 2016, a engagé des réformes dans tous les secteurs. Parmi elles, une des réformes qui a retenu l’attention des Partenaires Techniques et Financiers (PTF), notamment les Pays-Bas, est celle du secteur éducatif béninois. Dans le but d’appuyer cette réforme, les Pays-Bas apportent un soutien constant au programme ”Cantines Scolaires” que suit avec beaucoup de rigueur, Salimane Karimou à la tête du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire (MEMP). Onze (11) millions de dollars US, soit environ 6 milliards 500 millions de francs CFA. C’est le montant que les Pays-Bas viennent de mettre à la disposition du MEMP pour renforcer l’alimentation scolaire au Bénin. C’est à travers un accord de partenariat signé entre les Pays-Bas et le Programme Alimentaire Mondial (PAM), ce lundi 24 juin dernier. Il faut préciser que ce nouveau programme de cantines scolaires prend en compte une période allant de juillet 2019 au 31 décembre 2023. Au cours de ce programme, il sera distribué chaque jour de classe, un repas nutritif à 67.945 écoliers répartis dans 294 écoles primaires publiques ciblées et regroupés dans sept (07) communes de cinq (05) départements du Bénin, à savoir Atacora, Borgou, Couffo, Plateau et Zou. Un programme qui renforce un autre qui est déjà en cours et qui impacte 3179 écoliers sur toute l’étendue du territoire national.

L’objectif de cette réforme qualifiée de multiples bienfaits par la Banque Mondiale

Faut-il le souligner que la signature de l’accord de partenariat entre le Royaume des Pays-Bas et le Bénin, à travers le Programme Alimentaire Mondial, est bien louable et cadre avec l’objectif poursuivi par le gouvernement du Bénin en instaurant les « Cantines Scolaire ». En effet, en choisissant d’offrir des aliments sains et nutritifs aux enfants en âge d’être scolarisés, le gouvernement prend l’alimentation scolaire comme socle de la promotion de l’éducation, de la nutrition et des services sociaux de base dans les écoles et les communautés cibles. Cette vision permet non seulement l’assiduité des écoliers dans les classes, d’avoir une attention soutenue lors des apprentissages, de grandir, de se développer mais surtout d’être protégés contre certaines maladies. La promotion et la stimulation de la production locale dans les zones ciblées, sont d’autres facteurs importants de cette réforme du gouvernement du Bénin.

L’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) par ce gouvernement béninois est donc en bon chemin. Car, la nécessité pour son chef, le président Patrice Talon, de garantir le droit des enfants à l’alimentation, à l’éducation et à la santé, rencontre de l’appui sur son chemin. Et cet acte que vient de poser les Pays-Bas est la preuve non seulement de la crédibilité, mais et surtout de la confiance gagnée par le gouvernement du Bénin auprès des Partenaires Techniques et Financiers (PTF).

One Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.