Press "Enter" to skip to content

Indépendance énergétique du Bénin : pendant 15 ans, Total s’engage à appuyer le gouvernement 

(Photo : Le ministres Romuald Wadagni et Dona Jean-Claude Houssou, en présence du représentant du groupe Total et du directeur de la SBEE Laurent Tossou – Source : Présidence du Bénin)


Les efforts du gouvernement du Bénin dans tous les domaines de développement, notamment dans le domaine de l’énergie électrique, sont vus et appréciés au delà des frontières du pays. Les preuves parlent d’elles-mêmes. Ce mercredi 24 juillet, le groupe Total a signé un accord avec le gouvernement du Bénin pour fournir du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) à ce pays. Total entend également développer ce marché au Bénin. C’est bien l’annonce qu’a fait l’entreprise pétrolière et gazière française privée, selon nos sources. Il convient de préciser ce que vise cet important accord pour le Bénin. Eh bien en signant cet accord ce mercredi avec le gouvernement du chef de l’État Patrice Talon et la Société Béninoise d’Énergie Électrique (SBEE) dirigée par Laurent Tossou, Total vise d’abord à développer un terminal flottant d’importation du Gaz Naturel Liquéfié (GNL).

Puis, l’une des plus grosses entreprises du secteur de l’énergie au monde prend un ultime engagement. L’accord qu’elle a signé ce mercredi s’accompagne d’un engagement à fournir au Bénin jusqu’à un demi-million de tonnes par an de GNL regazéifié pour une durée de quinze (15) ans à compter de 2021, précise Total dans un communiqué. Qu’est-ce que cela signifie pour le Bénin ? « Ce projet d’importation de gaz permettra au Bénin d’approvisionner ses centrales au gaz naturel liquéfié importé, comme la nouvelle centrale de 120 MW à Maria Gléta, à des conditions avantageuses », a répondu le principal concerné en matière d’énergie au Bénin, le ministre de l’Énergie Dona Jean-Claude Houssou.

« Le développement, la réduction de la pauvreté, passent inéluctablement par la route de la disponibilité de l’énergie électrique »

Relevons que sur le chemin de son indépendance énergétique, le Bénin rêve grand. Le souci majeur de ses dirigeants avec aux premières loges, le chef de l’État béninois Patrice Talon, est d’améliorer l’accès à l’électricité, qui doit répondre à la démographie béninoise croissante et aussi à l’approche universelle d’accès à l’électricité, notamment dans les zones rurales du pays. « Le développement, la réduction de la pauvreté, passent inéluctablement par la route de la disponibilité de l’énergie électrique », avait mentionné dans un passé récent, le ministre Dona Jean-Claude Houssou lors de la semaine de l’électricité au Bénin. Mais plus besoin de se soucier sur ce chemin de la souveraineté de l’énergie béninoise. Car l’acteur du monde énergétique qui vient ce mercredi en appui, est de taille.

Notons que Total est une entreprise pétrolière et gazière française privée, qui fait partie des six « supermajors ». Elle est la cinquième des six plus grosses entreprises du secteur de l’énergie à l’échelle mondiale. Total vient après ExxonMobil, Shell, BP, et Chevron, et avant ConocoPhillips. S’il faut encore le rappeler, Total est un acteur majeur de l’énergie. Elle produit et commercialise des carburants, du gaz naturel et de l’électricité bas carbone. Il urge maintenant que le gouvernement du Bénin maintienne le cap et ne change pas la position d’épaule de son fusil réformateur. Et ce serait pour le bonheur du peuple béninois mais surtout pour la génération à venir.

One Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.