Press "Enter" to skip to content

Approche universelle d’électricité au Bénin : l’AFD et l’UE soutiennent le gouvernement et financent le projet PEDER pour impacter 15 communes

(Photo : Photo : Olivier Nette, représentant de l’UE, Véronique Brumeaux, ambassadrice de France au Bénin aux côtés des ministres Romuald Wadagni et Dona Jean-Claude Houssou et leurs Directeurs de Cabinet, Armand Dakèhoun et Hermann Orou Takou)


Après la signature de l’accord de la géante pétrolière et gazière française, Total avec le Bénin, dans lequel elle s’engage à appuyer pendant 15 ans le pays en lui fournissant jusqu’à 0,5 million de tonnes par an de GNL regazéifié, le ministre de l’Économie et des Finances Romuald Wadagni reçoit le financement de l’AFD et de l’UE. En attendant que le GNL ne prenne corps au Bénin, un autre projet dans le secteur de l’énergie vient d’être soutenu par les Partenaires Techniques et Financiers (PTF). Ce mercredi 24 juillet, deux (02) conventions de financement relatives au « Projet d’Extension et de Densification Électrique des Réseaux » ont été signées par le Bénin avec l’Agence Française de Développement (AFD) et l’Union Européenne (UE). Le moment mémorable de la signature qui a eu pour cadre le Ministère de l’Économie et des Finances (MEF) à Cotonou, a été placé sous l’autorité du ministre de l’Économie et des Finances Romuald Wadagni. C’était en présence du ministre de l’Énergie (ME) Dona Jean-Claude Houssou, mais également de la cheffe de la diplomatie française au Bénin, Véronique Brumeaux ; du chef de la délégation de l’UE, Olivier Nette ; du Directeur de l’AFD, Adrien Haye. Également présents les Directeurs de Cabinet du MEF et du ME, Hermann Orou Takou et Armand Dakèhoun, et bien évidemment du Directeur général de la SBEE, Laurent Tossou.

Les PTF épousent la vision du gouvernement du Bénin dans le secteur de l’énergie

Le Projet d’Extension et de Densification Électrique des Réseaux (PEDER) de la Société Béninoise d’Énergie Électrique (SBEE) pour lequel deux (02) conventions ont été signées ce mercredi pour son financement, vise à électrifier les zones dont l’électrification est moins présente, et notamment renforcer le réseau électrique béninois. Il va intervenir dans sept (07) département du Bénin que sont l’Alibori, l’Atlantique, les Collines, la Donga, l’Ouémé, le Plateau et enfin le Zou. Quinze (15) communes de ces départements avec cent cinquante mille (150.000) personnes seront impactées par l’objectif principal supra cité de ce projet, qui est un défi pour le gouvernement du Bénin et surtout son chef le président Patrice Talon pour qui « l’électricité doit être comme du sang dans les veines de chaque béninois. »

« La France et l’Union Européenne contribuent à relever ce défi, tout en soutenant la réduction des inégalités d’accès à l’électricité sur le territoire béninois. », a déclaré l’ambassadrice de la France près le Bénin, Véronique Brumeaux. Pour sa part, l’argentier national pense déjà à la réussite de cet important projet. « Il nous revient maintenant [du] côté [du] gouvernement de tout mettre en œuvre pour que les conditions nécessaires (…) soient vite réalisées en ce qui concerne cette convention », a rassuré Romuald Wadagni.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La marque Houssou qui retient l’attention des PTF

Le plus attendu ce mercredi à la signature de ces conventions, est bien le ministre béninois de l’Énergie. Et qu’a dit le plus heureux du jour ? Lui qui dort un œil ouvert un œil fermé sur la concrétisation des réformes dans le secteur de l’énergie engagées par le chef de l’État Patrice Talon depuis 2016. « Cette autonomisation énergétique à laquelle nous travaillons depuis 2016 à travers le Programme d’Actions du Gouvernement (…) qui a placé ce secteur dans les priorités, puisque 10% (presque) des projets phares sont dédiés à ce secteur sur lesquels vous êtes d’une manière ou d’une autre. Merci à vous pour votre habituel appui et concours (…). Aujourd’hui vous venez avec plus de soixante (60) millions d’euros dont 20 à 25% de don qui montre cette volonté de nous accompagner dans cette électrification générale de notre pays (…) et toute l’énergie que ça apporte au développement socioéconomique de notre pays. Vous pouvez être fiers de participer à cette dynamique insufflée par le président Patrice Talon. Grâce à vos actions qui ne se limitent pas seulement sur les aspects techniques, mais particulièrement sur un aspect qui m’est très cher, qui est le développement des compétences. Je profite ici pour parler du projet de Renforcement des Capacités du Secteur de l’Énergie au Bénin (RECASEB). C’est un projet qui est très important pour nous. », a brièvement commenté Dona Jean-Claude Houssou.

Il convient de souligner que le projet de Renforcement des Capacités du Secteur de l’Énergie au Bénin (RECASEB) est un projet financé par l’Union Européenne (UE). Mais aussi, faut-il le rappeler que ce projet est l’une des marques déposées au portefeuille ministériel de l’énergie depuis qu’il a été confié à Dona Jean-Claude Houssou par le chef du gouvernement béninois le président Patrice Talon.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.