Press "Enter" to skip to content

Inauguration de la centrale électrique Maria-Gléta 2 : la victoire de Patrice Talon et Dona Jean-Claude Houssou sur le délestage

(Photo : La centrale électrique de Maria-Gléta 2 inaugurée ce 29 août 2019 par le le ministre béninois de l’énergie Dona Jean-Claude Houssou)


Le Bénin a son centrale électrique. Mais il a fallu cinquante neuf (59) ans de souffrance et de douleur infligées par le délestage pour les béninois. En trois (03) ans de gouvernance, Patrice Talon a résolu un problème ténébreux auquel aucun président de la République du Bénin n’a su trouver de solutions depuis plus d’un demi siècle. Mais faut-il reconnaître qu’à chacun sa stratégie. Après son investiture le 6 avril 2016 au stade Charles de Gaulle à Porto-Novo, capitale du Bénin, une fois à la Marina, Patrice Talon sort sa stratégie de gouvernance. Le chef de l’État béninois a doté son gouvernement d’un ambitieux document politique. Le 16 décembre 2016, il présente cette feuille de route de son premier quinquennat au peuple béninois et au monde entier : le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG).

Dans ce document politique, il s’y trouve des projets de développement. Mais surtout des projets phares sur lesquels se repose le développement durable du Bénin. Parmi ces projets phares, le secteur de l’énergie requiert une attention particulière. Ainsi, au grand bonheur du peuple béninois et surtout pour la génération future, un projet de ce secteur de l’énergie a investi tout le gouvernement du Bénin : la construction de la centrale électrique de Maria Gléta 2. Ce projet qui témoigne toute la sérénité et la détermination du gouvernement du Bénin et de son chef, le président Patrice Talon, a été placée sous la coordination d’un jeune béninois, Émeric Tokoudagba. Portant le nom de Maria Gléta 2, fort de l’échec du gouvernement précédent et de son chef l’ex-président Thomas Boni Yayi sur la construction d’une centrale dans la même localité de l’arrondissement de Togba dans la commune d’Abomey-Calavi, ce gigantesque projet a créé plus de mille emplois de nationalité béninoise.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une véritable aube nouvelle pour le Bénin

La centrale électrique de Maria-Gléta 2 est un projet majeur qui fait rentrer le PAG dans les annales de l’histoire du Bénin. Sa concrétisation est le respect de l’engagement de Patrice Talon dans le secteur de l’énergie. Le dire et le faire, c’est ce qu’en témoigne son inauguration ce jeudi 29 août par le ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané accompagné par le ministre béninois de l’énergie Dona Jean-Claude Houssou, en présence des Partenaires Techniques au développement dont le Coordonnateur du MCA-Bénin 2, Gabriel Dégbègni avec à leur tête le président de la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), Christian Adovèlandé. « La réalisation de cette centrale a nécessité la mobilisation de 107,5 milliards de francs CFA, dont 10 milliards auprès de la BOAD », a souligné le président de la Banque Ouest-Africaine de Développement Christian Adovèlandé. Le N°1 de la BOAD a salué la synergie d’actions entre les différents bailleurs de fonds du projet. « Je voudrais (…) encourager tous les Partenaires Techniques et Financiers du Bénin à multiplier ce type d’initiatives pour accompagner le Bénin dans la mise en œuvre des différents projets du PAG. », a émis Christian Adovèlandé.

Pour cette victoire remportée par le gouvernement du Bénin sur le délestage, un autre bailleur du Bénin va s’exprimer. « Ce projet est un succès », a reconnu le représentant de la Banque Islamique de Développement (BID), Mayoro Niang. Il met l’accent sur un fait. « Je vous invite à relever le défi de l’exploitation et maintenance. », a lancé Mayoro Niang. Pour l’heureux du jour, il a rassuré ceux qu’il appelle les Partenaires Techniques au Développement. « Le défi à relever était de transformer le désert en une forêt verdoyante. », a rappelé le ministre béninois de l’énergie Dona Jean-Claude Houssou. Il se dit être fier et ceci pour trois raisons :

  1. le suivi des exigences, à savoir le respect des instructions du chef de l’État ;
  2. la qualité d’exécution, c’est-à-dire le respect du délai ; et enfin
  3. l’équipe d’exploitation et de maintenance, composée pour 80% de sa main-d’œuvre d’hommes et femmes de nationalité béninoise .

Il faut noter la forte présence des membres du gouvernement du Bénin conduite par le ministre d’État chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané à la cérémonie d’inauguration de cette prouesse de son chef, le président Patrice Talon. L’ex-président de la BOAD reconnaît que c’est une victoire (collective) sur le délestage. Mais il ne pense pas s’arrêter là. « Le défi en matière d’énergie électrique reste encore à relever. », a laissé entendre Abdoulaye Bio Tchané dans son discours officiel d’inauguration de la centrale électrique de Maria-Gléta 2.

Pour le Coordonnateur du projet, la tâche est accomplie. « Je peux dormir maintenant. », nous a brièvement confié Émeric Tokoudagba. Il faut mentionner que « la centrale sert déjà depuis un mois, une bonne partie de la clientèle de la SBEE », à en croire le DG SBEE Laurent Tossou.

Toutes ces paroles ont été tenues en présence des autorités locales et politico-administratives, d’une part du département de l’Atlantique avec à leur tête le préfet Jean-Claude Codjia, et d’autre part de la ville d’Abomey-Calavi ; sans oublier la forte présence des populations béninoises, dont celles de l’arrondissement de Togba aux premières loges. L’existence effective de cette centrale électrique est une vraie révélation qui illumine le Danhomey d’hier, Bénin d’aujourd’hui. Il est à reconnaitre que c’est une prouesse qu’il faut mettre à l’actif de tout le gouvernement du Bénin, mais surtout du N°1 des béninois, Patrice Talon avec son choix juste, le ministre Dona Jean-Claude Houssou. Car, cette prouesse a et aura des retombées socio-économiques extraordinaires et des impacts socio-communautaires inouïs. Patrice Talon a fait du rêve des béninois, une réalité dans le secteur de l’énergie. L’énergie au cœur du Bénin, désormais terre d’opportunités grâce au président Patrice Talon fait avancer le pays avec le PAG. Il est à relever que c’est une véritable aube nouvelle pour le Bénin. Affirmons sans ambages que grâce à cet accélérateur PAG, l’avenir du Bénin est brillant.

Une visite du joyau guidée par le ministre de l’énergie, a acté la fin de la cérémonie d’inauguration officielle de la Centrale électrique de Maria-Gléta 2 d’une puissance effective relevée de 129,08MW.

2 Comments

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.