Press "Enter" to skip to content

BOAD : L’institution maintient son grade et un fort engagement environnemental en juin au 2ème trimestre de 2018

Photo : Le jardin en sigle de la BOAD au siège de l’institution à Lomé, Togo


La Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD), basée à Lomé au Togo, a été très marquée par le mois de juin au 2ème trimestre de 2018. De la fin du 1er trimestre au début du 2ème trimestre, soit le 27 mars et le 4 avril, c’est d’abord le maintien des Ratings Investiment, grade de la Banque. En effet, l’institution communautaire que dirige le béninois Christian Adovèlandé, a accueilli les missions annuelles de deux agences internationale de notation : Moody’s et Fitch Ratings. A l’issue de leurs diligences, les notes Baa 1 Stable et BBB Stable attribuées à la Banque depuis 4 ans, soit en 2015, ont été respectivement confirmées par Moody’s et Fitch. Après sa bonne santé confirmée, la BOAD amorce un fort engagement environnemental.

En cause, elle a tenu à son siège du 10 au 11 avril 2018, un atelier de lancement de la préparation du Projet régional d’appui à la gestion durable des déchets et de réduction des émissions d’UPOPs ainsi que le mercure dans les États membres de l’Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA). Organisant cet atelier, la Banque manifeste son respect des procédures de formulation et de soumission de projet au Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM). Le projet en question ; dont l’objectif est de soutenir la promotion d’une économie circulaire, porte sur deux grands domaines :

  1. la gestion des déchets solides, à savoir les déchets biomédicaux, électriques et électroniques, etc. ;
  2.  la réduction des émissions de gaz à effet de serre liées à la mauvaise conservation desdits déchets dans les pays concernés.

Dans le mois de juin, la Banque, à travers son président, quitte la capitale togolaise pour celle belge. À Bruxelles donc, le président de la BOAD  a marqué de sa présence une grande réunion organisée par l’Union Européenne (UE). Ainsi, le 7 juin 2018, Christian Adovèlandé a participé à la conférence de haut niveau sur la création d’emplois, la croissance et la compétitivité en Afrique de l’Ouest. Une conférence qui s’inscrit dans le cadre de la 5ème réunion du Comité d’Orientation Stratégique du PIR UE-Afrique de l’Ouest, qui s’est déroulée à Bruxelles.

En juin 2018, la BOAD a marqué les esprits dans le monde de l’agroalimentaire dans le pays (Togo) où se trouve son siège social.

Cette conférence de haut niveau, faut-il le souligner, a été organisée conjointement par la Commission de l’Union Européenne et les deux Commissions de l’Afrique occidentale, à savoir la Commission de la CEDEAO et la Commission de l’UEMOA. Elle a connu la présence de bon nombre d’acteurs du secteur privé, et de banque de développement. Il faut noter qu’étaient également présents à cette conférence, les représentants des Gouvernements des États de l’Afrique occidentale. Échanger sur la manière d’améliorer le climat des investissements en appui au secteur privé, en vue de favoriser l’émergence de nouvelles opportunités d’Affaires et d’emplois pour les jeunes. C’était bien là, l’objectif principal de ladite conférence.

Toujours en juin 2018, la BOAD a marqué les esprits dans le monde de l’agroalimentaire dans le pays où se trouve son siège social. En cause, le 27 juin, la Banque a cofinancé la mise en œuvre de la 1ère phase du Projet de transformation agroalimentaire au Togo. L’approbation de ce projet s’inscrit dans le cadre d’un Programme d’implantation de 10 agropoles dans le pays de Faure Essozimna Gnassingbé. L’objectif poursuivi par le projet est de créer, dans un périmètre restreint et aménagé, un maximum de conditions économiques, juridiques et logistiques favorables afin d’attirer les investisseurs privés à s’intéresser au secteur agricole au Togo et de s’y installer. Ledit projet est caractérisé par :

  • l’aménagement d’un agro-parc de 46 ha ;
  • la construction de barrage ;
  • l’aménagement de zones agricoles planifiées ;
  • de bas-fonds ;
  • de pistes ;
  • l’électrification de village ; et enfin
  • la mise en place de centres de formation agricole.

Il convient de relever que le mois de juin et par ricochet le 2ème trimestre de 2018 s’est clôturé pour la BOAD en session ordinaire de son Conseil d’Administration (CA). En effet, le 27 juin de l’année, la Banque Ouest-Africaine de Développement (BOAD) a tenu la 109ème session ordinaire de son Conseil d’Administration (CA). Cette session qui a eu pour cadre idéal, le siège de l’institution communautaire à Lomé, a vu les administrateurs approuver 11 nouvelles opérations dont 7 prêts à moyen et long terme. Ces nouvelles opérations, il faut le noter, s’élèvent à un montant total de 90,8 milliards de francs CFA. Une ligne de refinancement pour un montant de 10 milliards de francs CFA a été aussi approuvée ainsi qu’un prêt à court terme d’un montant de 5 milliards de francs CFA. Il faut aussi noter qu’au cours de cette même session, ont été également approuvés, deux prêts de participation pour un montant de 6 milliards de francs CFA.

2 Comments

Répondre à Financial Afrik Awards 2019 : La compétence béninoise, Christian Adovèlandé, distinguée ce jeudi – Différence Info Annuler la réponse.