Press "Enter" to skip to content

Ministère de l’économie et des finances : 3 à 4 milliards FCFA et le régisseur de la DGID, Carlos Adohouannon porté disparu

Photo : Le régisseur de la DGID, Carlos Adohouannon


Depuis environ une dizaine de jour, alors qu’il avait été à une mission le vendredi 20 septembre dernier à Ouidah, ville située à 45 km à l’Ouest de Cotonou, capitale économique du Bénin, pour le compte du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF), le régisseur de la Direction Générale des Impôts et des Domaines (DGID) est porté disparu. Sa disparition à l’évolution des jours suscite beaucoup de points d’interrogation au sein des autorités en charge de l’économie et des finances au Bénin. Quand pour certains, la disparition du sieur Carlos Adohouannon est mystérieuse et ils s’en soucient profondément, ceci pour sa bonne réputation et loyauté ; d’autres ont préféré un moment de contrôle sur le service placé sous sa direction. Alors, une enquête a été lancée.

À l’arrivée, l’enquête diligentée sur le coffre-fort du régisseur révèle la disparition d’environ 3 à 4 milliards de francs CFA des caisses de l’État béninois. Dans le but de faire une lumière sur la disparition de ce fonds bien considérable, des personnes très proches du jeune cadre du MEF, quatre d’entre elles ont été interpellées et écoutées. Le Directeur des Ressources Humaines (DRH) de la Direction Générale des Impôts de des Domaines (DGID) a été également interpellé, écouté puis relaxé jeudi 26 septembre dernier par la Brigade Économique et Financière (BEF). Selon les sources proches de la BEF, au lendemain du passage du DRH à la BEF, l’épouse et le chauffeur du régisseur dans la nature, ainsi que le Chef service ressources matérielles et financières (C/MAF) de la DGID ont également été interrogés vendredi 27 septembre dans les locaux de l’unité chargée d’enquêter sur les crimes économiques au Bénin.

Il convient de noter que le bureau du disparu régisseur disparu, a été mis sous scellés par un huissier pour mesures de sécurité. Vu les dimensions que prenne cette disparition du régisseur de la DGID suivie de celle mystérieuse des milliards de francs CFA, tout porte à croire que c’est un acte délibéré et dont on peut qualifier la disparition d’une fuite. Il est à relever qu’après la radiation d’un agent des Douanes béninoises pour son implication dans une transaction financière, Darius Jean-Claude Ahounou, par le Conseil des Ministres du mercredi 25 septembre dernier, c’est encore un autre agent du MEF qui est cette fois-ci dans le collimateur de la justice. Notons que Carlos Adohouannon pourrait désormais être un client de la Cour de la Répression, des Infractions Economiques et du Terrorisme (CRIET) à Porto-Novo, capitale du Bénin, une fois mis aux arrêts.

One Comment

Laisser un commentaire