Press "Enter" to skip to content

RD Congo : Devant Angela Merkel, Félix Tshisekedi a pris l’engagement d’« éradiquer l’épidémie d’Ébola d’ici la fin de l’année 2019 »

Photo : Le président rd-congolais Félix Tshisekedi reçu par la chancelière allemande Angela Merkel, vendredi 15 novembre à Berlin


Pendant que les rebelles ougandais des ADF tuaient des civils dans son pays, le président de la République Démocratique du Congo (RDC) était en Allemagne. À Berlin, Félix Tshisekedi était en visite de travail où il a rencontré la grande chancelière Angela Merkel. Au cours de cette visite de travail vendredi 15 novembre, une déclaration du président rd-congolais a retenu l’attention de tout le monde. « L’épidémie d’Ébola sera éradiquée d’ici la fin de cette année 2019 ». C’est l’engagement pris par Félix Tshisekedi devant Angela Merkel à Berlin. « Nous pouvons dire avec satisfaction que celle-ci (épidémie d’Ébola) est éradiqué au nord  et au sud Kivu et il y a encore quelques cas du côté de l’Ituri. Mais nous pensons que d’ici la fin de l’année, nous aurons mis un terme complet à la maladie. », a déclaré Félix Tshisekedi. Faut-il dire que cette déclaration est politique, car le président rd-congolais veut, de ce part, rassurer les investisseurs étrangers, notamment allemands, qui sont encore hésitant à investir en RDC. Sinon, comment compte-t-il éradiquer le virus dans son pays ? « Parce que, tout simplement, il y a un dispositif au Congo et dans la région qui fait que tous les individus quel qu’il soit passe un texte rapide au moment où il traverse les frontières. », a expliqué Félix Tshisekedi. « Donc il n’y a vraiment pas de risques d’avoir de cas. », a rassuré le chef de l’État rd-congolais.

Nous voulons être un partenaire de la République Démocratique du Congo

La chancelière allemande a, quant à elle, promit un nouveau départ dans les relations entre son pays et la RDC. « Nous voulons être un partenaire de la République Démocratique du Congo. Nous savons à quel point c’est important. Si vous regardez le pays et le nombre équivalent, avec les moyens dont nous disposons, nous voulons soutenir les efforts du président pour rependre contact avec les voisins et résoudre les conflits. », a fait savoir Angela Merkel. Il convient de noter que les autorités sanitaires de la RDC et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ont observé ces dernières semaines une réduction sensible des cas de contamination à Ébola dans les provinces du pays indiqué par le chef de l’État rd-congolais, à savoir le Nord-Kivu et de l’Ituri. À en croire le dernier bulletin épidémiologique daté du samedi 16 novembre, 517 cas suspects sont en cours d’investigation. Aucun nouveau cas n’est confirmé, aucun nouveau décès des cas confirmés n’a été enregistré et aucune personne guérie n’est sortie des CTE. Il faut noter que ces tendances encourageantes confirment que le taux du nouveaux cas d’Ébola a considérablement baissé ces dernières semaines. Selon le gouvernement rd-congolais, au cours de la semaine dernière, la zone de santé de Kalunguta a ainsi signalé 21 jours sans de nouveau cas confirmés d’Ébola. Dans la zone sanitaire de Katwa, il s’agit de 42 jours sans nouveaux cas confirmés. « Comme le nombre de cas diminue régulièrement, d’autres indicateurs de cas semblent encourageants. », se réjouit l’agence onusienne pour la santé dont le siège est à Genève en Suisse. Rappelons que l’épidémie d’Ébola a été déclarée « urgence de santé publique mondiale » par l’OMS le 17 juillet dernier.

Be First to Comment

Laisser un commentaire