Press "Enter" to skip to content

Direct-Aid Bénin : Une semaine pour donner une bonne santé visuelle aux personnes atteintes de la cataracte

Photo : Le Représentant résident de Direct-Aïd Bénin, Radouane Boukhanfra, ce samedi 23 novembre à Cotonou


Au Bénin, rien ne peut arrêter l’Organisation internationale koweïtienne dans ses œuvres humanitaires avec une particularité sociale à l’égard de la population. Toujours fidèle à ses engagements, Direct-Aïd Bénin répond encore à l’un des besoins sanitaire des béninois. Une bonne santé visuelle. C’est de cela qu’il s’agit. À cet effet, l’Organisation prend une semaine pour au secours des personnes atteintes d’une maladie visuelle. Ainsi, elle organise du 23 au 30 novembre, une campagne chirurgicale gratuite au profit des béninois atteints de la cataracte. Il faut noter que cette maladie est un trouble de la vision qui survient lorsque la petite lentille ovale située derrière la pupille, à savoir le cristallin, perd sa transparence. Alors, à partir de ce samedi 23 novembre, la clinique ASSAFWA de Fiyégnon, à Cotonou, la capitale économique du Bénin, sert de cadre à une campagne chirurgicale gratuite de la cataracte. Une occasion en or pour les personnes souffrant de la cataracte. « Il y a une phase de dépistage pour tous ceux qui pensent avoir une affection de l’œil. », a d’abord fait savoir le Coordonnateur des activités médicales de Direct-Aïd Bénin, Dr Abdoulaye Odjo. « À cette étape, ce ne sont pas toutes les formes de cataracte qui sont opérées. On s’assure de prendre les cas qui sont opérables. Et les cas non opérables sont d’abord pris en charge grâce à des antibactériens pour régler les problèmes d’infections pour après ou éventuellement procéder à l’opération. » a précisé le médecin. Il faut dire que cette occasion en or pour un bon nombre de patients béninois venus de toutes les localités du pays que dirige le président Patrice Talon.

Aider les populations les plus démunies à accéder aux soins oculaires

De la phase de dépistage à celle de l’opération, les patients n’auront à payer que zéro franc ; c’est-à-dire la chirurgie gratuite. Le Représentant résident de Direct-Aïd Bénin ne dira pas le contraire. « Cette campagne de chirurgie gratuite de la cataracte a été initiée pour aider les populations les plus démunies à accéder aux soins oculaires. », a d’entrée reconnu Radouane Boukhanfra. « Une façon donc de leur permettre de bénéficier des soins de qualité avec d’éminents spécialistes de la santé oculaire. », va-t-il ajouter. Jusqu’au samedi 30 novembre prochain, des béninois atteints de ce mal d’yeux dont le cas de certains nécessite une intervention chirurgicale, seront alors pris en charge sur tout au long du processus médical. Pour d’autres dont le cas n’est pas opérable, mais qui sont atteints d’autres maladies ophtalmologiques, ils vont recevoir des soins appropriés, à savoir des conseils médicaux, de la distribution de médicaments et aussi de lunettes optiques. Il est important de noter que leur suivi est garanti par des rendez-vous médicaux. Cette activité a une signification. « Une activité purement humanitaire. », a soutenu Radouane Boukhanfra. Il convient de relever que c’est toute une pluie d’éloges qui tombe sur l’Organisation internationale koweitienne et ses responsables. Car, grâce à cette campagne chirurgicale gratuite, plusieurs béninois atteints de la cataracte ont eu satisfaction et ont recouvré la vue. Mais ces éloges, suivis de témoignages, ne semblent pas mousser l’ardeur de Direct-Aïd Bénin d’élargie la campagne dans d’autres localités du pays. Pobè, Djakotomey et Kandi, sont les prochaines communes du Bénin qui recevront la campagne chirurgicale gratuite à l’égard des personnes atteintes de la cataracte.

Be First to Comment

Laisser un commentaire