Press "Enter" to skip to content

Plateau : La Police Républicaine fait encore moins deux (-2) dans le nombre des braqueurs à Ikpinlè

« Si vous êtes prêt, moi aussi, je suis prêt », est l’expression de la Police Républicaine que les braqueurs doivent désormais comprendre. Cette célèbre expression de l’ancien chef de l’État béninois, feu Général Mathieu Kérékou, est devenue la devise de la Police Républicaine en ce dernier trimestre de 2019. En effet, la Police Républicaine a encore fait moins deux (-2) dans le rang des braqueurs à Ikpinlè, un arrondissement de la commune d’Adja-Ouèrè dans le département du Plateau. Il faut souligner que cette opération qui s’est déroulé ce mardi 26 novembre, intervient quelques heures, soit 24 h, après l’opération de Hêvié dans la commune d’Abomey-Calavi, département de l’Atlantique, où elle a réussi à faire cinq sur cinq (5/5) et sans faute la soustraction de cinq braqueurs. À Ikpinlè, arrondissement frontière avec la commune de Sakété par l’arrondissement d’Itadjèbou, les éléments du commissaire de l’unité de la Police Républicaine de l’arrondissement d’Ikpinlè, Fréjus Gbété, ont mis fin à la vie de deux sociétaires d’un club du braquage. En effet, ce club, pour ne pas dire un groupe de braqueurs affûte ses armes pour aller faire sa volonté au sein de la population. Grâce à un dispositif de renseignement des forces de la sécurité publique, la Police Républicaine appuyée par la Brigade d’Intervention Rapide (BIR) se sont invités sur les lieux.

À peine arrivée, les hommes en uniformes sont accueillis par les ennemis de la paix qui ont ouvert le feu sur eux. Heureusement que les poulains du Directeur Général de la Police Républicaine, le Contrôleur général Soumaïla Allabi Yaya sont bien dans ce jeu d’échange de tirs. Ces derniers n’ont pas hésité à riposter et au coup final, c’est l’équipe des hommes en uniformes qui remporte avec deux braqueurs abattus. Il faut ajouter un braqueur qui a pris la clé des champs avec une balle dans le corps. Mais ce ne serait qu’une question de temps pour lui, car il n’ira pas loin que le bout de son nez avant que les flics ne mettent la main dessus. Il convient de rappeler que cette opération de soustraction des braqueurs, entre dans le cadre de l’opération « Azanhouan », fourmi en français. Le but de cette opération diligentée par la Police Républicaine, est de réduire l’insécurité, notamment en cette période sensible de fin d’année. Il est désormais clair que les hors-la-loi n’ont plus de beaux jours devant eux dans l’exercice de leur forfait sur toute l’étendue du territoire béninois. Mais pour que cela continue sur cette lancée, les populations doivent impérativement collaborer étroitement avec la Police Républicaine.

Be First to Comment

Laisser un commentaire