Press "Enter" to skip to content

Bénin – Japon : Patrice Talon décroche la confiance de Shinzo Abe grâce aux courageuses réformes pour le climat des affaires et investissements

Photo : Le président béninois, Patrice Talon (D) et le Premier-ministre japonais, Shinzo Abe (G), août 2019 à Tokyo


Ce sont ceux qui connaissent la valeur de la montre, qui l’achètent. Les réformes engagées par le président Patrice Talon à la tête du Bénin depuis le 6 avril 2016, date de son investiture à Porto-Novo, la capitale du pays, s’apprécient différemment. Si à l’intérieur du pays, certains béninois, notamment les opposants, ne voyaient pas les fruits des efforts du chef de l’État qui font surface, à l’extérieur, ils sont vus et appréciés positivement. C’est le cas du Japon, qui, pour accompagner ces efforts et donner main forteà l’essor socio-économique du pays, a envoyé ses investisseurs privés au Bénin pour trois objectifs :

  1. explorer le document inédit de développement sur lequel se base Patrice Talon pour la transformation du Bénin, à savoir le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) ;
  2. prospecter les avantages du nouveau Code des investissements et les avantages de la loi sur les Zones Économiques Spéciales (ZES) ; et enfin
  3. sonder les opportunités d’investissement au Bénin.

Le séjour des patrons de grandes entreprises japonaises au Bénin va durer du jeudi 28 au samedi 30 novembre. Durant ces 48 h, ces créateurs d’emploi et de richesse vont échanger avec les hautes autorités béninoises. Aux premières loges, plusieurs ministres du gouvernement en charge des secteurs clé de développement dont le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou. Ces échanges seront soutenus par plusieurs communications sur le climat des affaires et des investissements au Bénin et sur les projets phares du PAG qui leur seront présentées. Il est important de souligner que cette visite de travail des opérateurs économiques du pays du soleil levant est l’explication de la déclaration du Premier-ministre Japonais, il y a quelques mois. En effet, lors de la 7ème Conférence Internationale sur le Développement de l’Afrique (TICAD), tenue du 28 au 30 août dernier à Tokyo, qui a connu la participation du chef de l’État béninois Patrice Talon, Shinzo Abe s’est engagé à accélérer les investissements de son pays en Afrique. Ce jeudi donc, lors de la cérémonie d’ouverture officielle des échanges qui s’est déroulée à Golden Tulipe Hôtel de Cotonou, l’Ambassadeur du Japon près le Bénin, a fait savoir la volonté de l’État japonais à travers cette mission. « Cette mission exploratoire est un signe de la détermination ferme du Japon de passer de la promesse à l’action. », a d’abord souligné Kiyofumi Konishi. « Et la volonté du gouvernement du Japon de contribuer davantage à l’essor socio-économique du Bénin. », a déclaré le chef de la diplomatie japonaise au Bénin.

Une déclaration qui a poussé le ministre d’État béninois, chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané, à transmettre la gratitude du chef du gouvernement du Bénin, Patrice Talon, à la délégation des investisseurs japonais. C’en était un des moments pour le patron du Ministère du Plan et du Développement (MPD) de faire le point des réformes et politiques menées par le Gouvernement depuis plus de trois ans. Lesquelles réformes et politiques ont induit l’amélioration du climat des affaires et des investissements au Bénin. « Le Programme d’Actions du Gouvernement du chef de l’État béninois, pour le quinquennat 2016-2021, offre de nombreuses opportunités d’investissement pour le secteur privé. », a d’entrée signalé le ministre d’État béninois, chargé du Plan et du Développement. « Les réformes menées depuis 2016 ont permis d’améliorer significativement le climat des affaires dans notre pays. », a soutenu Abdoulaye Bio Tchané. « Près de 62%  du PAG est prévu pour être financé par le secteur privé. », a-t-il déclaré en ajoutant qu’ « il y a de la place et de nombreuses opportunités d’investissement au Bénin. ».

Il convient de noter que pour un investissement de 250 millions de francs CFA à 1 milliard de francs CFA qui concerne le Régime A du Code des investissements composé de 3 Régimes, deux avantages s’offrent. Primo, pendant la période d’installation, il y a exonération totale des droits et taxes d’entrée. Secundo, pour la période d’exploitation pour une durée de 5 ans, il y a exonération de l’Impôt sur les Sociétés (IS) ; exonération de la contribution des patentes et licence ; et enfin réduction de 50% du montant de la contribution. Quant aux avantages de la loi sur les Zones Économiques Spéciales (ZES), il faut d’abord préciser que la loi 2017-07 du 17 juin sur les ZES au Bénin est composée de deux Régimes. Le Régime N°1 dit d’exportation, et le Régime N°2 dit de promotion des échanges intercommunautaires. Ces deux Régimes sont soutenus par 3 Dispositions, à savoir Dispositions fiscales, Dispositions commerciales, et enfin Dispositions sociales. Comme avantages, la loi offre par exemple au niveau des Dispositions fiscales, exonération de tous impôts (impôts sur les sociétés, impôts sur les dividendes, TVA, Contributions foncières sur propriétés bâties et non bâties, Droit d’enregistrement et de mutation, Versement patronal sur salaires, toutes revenues fiscales à la source). L’énergie, le tourisme, agrobusiness (anacarde et ananas), le bois, sont entre autres les opportunités d’investissement au Bénin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.