Press "Enter" to skip to content

Audit FADEC 2018 : Emmanuel Djiman Zossou, maire le plus performant du Bénin grâce au respect des réformes engagées par Patrice Talon

Photo : Le maire de la ville de Porto-Novo, Emmanuel Djiman Zossou


Au regard de la lucidité, notamment de la transparence dans la gestion du maire de Porto-Novo dont la mobilisation des recettes a été appréciée et saluée lors de la quatrième (4ème) Session ordinaire du Conseil municipal de Porto-Novo par tous le Conseil Communal, il convient de reconnaître que cette prouesse n’a été possible sans le bon fonctionnement des organes infra communaux. La première autorité de la ville capitale du Bénin a reconnu que le record qu’il a battu est à mettre à l’actif de ces derniers. Raison pour laquelle, Emmanuel Djiman Zossou a remercié du plus profond de son cœur, non seulement le personnel administratif qui l’accompagne dans ses tâches municipales, mais aussi et surtout les élus communaux et locaux. Il faut dire que le maire de Porto-Novo a également une autre raison de les remercier. « Pour les sacrifices consentis en respect aux réformes en vigueur dans le pays. », a soutenu Emmanuel Djiman Zossou. Cette performance a également été précisément appréciée par la mission d’audit FADEC 2018. Cette mission vient de classer la commune de Porto-Novo au rang des communes les plus performantes du Bénin. Ceci renforce la volonté du maire de la ville capitale du Bénin, à motiver le Conseil Communal afin de maintenir le cap. Mieux, la commune de Porto-Novo a été dotée d’environs 100 millions de francs CFA en plus du fonds alloués par FADEC. Il faut rappeler que le Fonds d’Appui au Développement des Communes (FADEC) un mécanisme d’accompagnement du gouvernement du président Patrice Talon aux efforts des maires pour le décollage du développement socio-économique des communes.

À noter aussi que la municipalité de Porto-Novo s’est également dotée d’une douzaine de nouveaux moyens roulants dont les véhicules. Ces moyens vont permettre non seulement d’assurer le déplacement de l’exécutif, mais aussi et surtout et permettre d’améliorer la mobilisation des recettes. Il est à préciser que depuis la reddition de compte du mois de juillet dernier, la municipalité s’est engagée de rendre compte du niveau de l’exécution des recommandations. À cet effet, à propos de l’achat des parcelles mise en cause, seuls 44 personnes se sont engagées sur un total de 64 auditionnées par l’huissier. Selon le maire de Porto-Novo, même sur les 44, seulement 9 sont déjà quittes au niveau du payement, soit un montant de 40 millions de francs CFA sur un total de 138 millions 266 mille 900 francs CFA. Emmanuel Djiman Zossou n’est pas allé par quatre chemins pour lancer un vibrant appel à l’endroit des occupants illégaux. L’autorité communale les à inviter à se mettre en règle vis-à-vis de leur situation avant que la justice, notamment la CRIET ne se saisisse du dossier pour une procédure judiciaire. À propos de la construction de l’hôtel de ville de Porto-Novo, le premier responsable de la mairie de la capitale béninoise rassure. « Le dossier a beaucoup avancé. », a dit Emmanuel Djiman Zossou. «  Il ne reste le dernier accord afin que les travaux puissent commencer. », ajoute-t-il.

Il est important de relever que l’événement majeur qui a lieu dans exactement un mois dans la ville capitale aux trois noms : Hôgbonou – Ajase – Porto-Novo, a aussi fait réagir le premier citoyen de Porto-Novo. Il s’agit de l’édition prochaine du Festival International de Porto-Novo (FIP) qui se déroulera du 04 au 12 janvier 2020. Dans le but de relever une fois encore comme par le passé, mais avec un peu plus de réussite, un appel retentissant a été également lancé. Emmanuel Djiman Zossou « invite tous les fils et filles, amis et sympathisants de Porto-Novo à appuyer l’équipe de l’organisation. ». Précisons au passage que l’organisation de ce festival majeur qui révèle l’identité cultuelle et culturelle du Bénin en général et celle de Porto-Novo en particulier, nécessite d’énormes investissements. Pas seulement sur le plan de la ressource humaine, mais aussi matériel et  surtout financier. Pour la population de Porto-Novo, si seulement Emmanuel Djiman Zossou pouvait accepter d’être candidat pour les élections communales, locales et municipales de 2020 et revenir encore à la tête de la mairie, leur ville chère connaîtra un réel Nouveau Départ. Elles souhaitent de même pour le chef de l’État béninois Patrice Talon pour la présidentielle de 2021 afin de terminer les grands chantiers du développement durable du Bénin qu’il a ouvert. Sinon, selon elles, les réformes qu’il a engagées seront mise en causes par un autre président, car le béninois est difficile à changer d’habitude en 5 ans.  

Be First to Comment

Laisser un commentaire