Press "Enter" to skip to content

75 ans de l’OACI : « C’est également 58 années d’histoire de l’aviation civile (…) du Bénin », a relevé Hervé Hêhomey

Photo : Le ministre béninois des Infrastructures et des Transports, Hervé Hêhomey, lors de son retour au gouvernement du Bénin – Source, Présidence du Bénin


Ce samedi 7 décembre, c’est, un jour, mémorable pour l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). En cause, l’Organisation célèbre ses 75 ans d’existence ce jour. Un événement qui retient toute l’attention au plus haut niveau de l’État béninois. Il faut noter que l’OACI est créée par la Convention de Chicago, aux États-Unis, en 1944 et regroupe 193 pays dont le Bénin. Elle est chargée du bon fonctionnement de la coopération sur le plan de l’aviation civile internationale entre ces pays. Sa principale mission est l’établissement des normes et des règles nécessaires à la sécurité, à la sûreté, à l’efficacité et à la régularité de l’aviation ainsi qu’à la protection de l’environnement en aviation. L’Organisation est aujourd’hui, le socle du transport aérien au niveau mondial. Grâce à son regard et ses interventions sur toutes les questions liées au transport aérien civil, ses États membres coopèrent au maintien d’un réseau mondial de transport aérien de plus en plus rapide et plus sûr, au bénéfice de leur développement socio-économique. Tout ceci, dans une communauté parfaite et harmonieuse. Et justement pour une bonne réflexion sur la continuité de cette coopération dans cette ambiance, le thème : « 75 ans à connecter le monde », est retenu cette année pour centrer sur les grandes étapes de l’aviation de ces États membres de l’OACI. Bon nombre d’éléments expliquent l’importance de l’aviation civile internationale et sur le rôle de l’Organisation. « Les statistiques révèlent que le transport aérien au niveau mondial génère plus de 65 millions d’emplois et environ 2,7 milliards de dollars américains représentant 3,6% de l’activité économique mondiale. », a confié le ministre béninois des Infrastructures et des Transports, Hervé Hêhomey.

Au vu de ces chiffres, chaque pays membre de l’OACI dont le Bénin se retrouve dans les 75 années de progrès au niveau mondial de l’aviation civile. « 75 ans à connecter le monde. C’est également 58 années d’histoire de l’aviation civile de notre pays, le Bénin. », a relevé le ministre fils chéri du chef de l’État béninois, Patrice Talon. Faut-il rappeler que le Bénin a adhéré à la Convention de Chicago, le 29 mai 1961. Mais depuis lors, plus actions ont été menées par les gouvernements qui ont pris part à la tête du pays. Puisque les présidents se succèdent, mais ne se ressemblent pas, aucune action n’aura égalé le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG) du président Patrice Talon. Dans ce document de développement durable, le patron du Nouveau Départ a placé le secteur de l’aviation sous le sceau de l’innovation pour impulser le développement socio-économique du Bénin. Il est dit par là que le gouvernement Talon entend, à l’avenir, relever certains défis majeurs de développement en matière de sécurité et de sûreté de l’aviation civile. « Doter l’aviation civile béninoise d’un nouvel aéroport et d’une compagnie internationale est le principal gage de connecter davantage notre pays au reste du monde. », a soutenu celui à qui le chef de l’exécutif béninois ne tolère aucune absence et de qui il attend la perfection totale.  Il est important de préciser que plusieurs chantiers sont déjà lancés dans ce cadre dont nous citons ici, 3 :

  1. la modernisation de l’aéroport international Cardinal Bernadin Gantin de Cadjèhoun, à Cotonou ;
  2. la construction du nouvel aéroport de Glo-Djigbé, à Abomey-Calavi dont les études de conception sont très avancées ; et enfin
  3. la poursuite de la mise en conformité du système de l’aviation civile béninoise aux standards internationaux.

Le Bénin a confectionné des timbres-poste au logo de l’OACI

A l’occasion donc de la célébration des trois quarts (3/4) de siècle de vie de l’OACI, le ministre béninois des Infrastructures et des Transports, Hervé Hêhomey, en accord avec le gouvernement, a voulu marqué cette 75ème bougie d’anniversaire de l’Organisation d’un sceau spécial. À cet effet, le Bénin a confectionné des timbres-poste au logo de l’OACI. « Je voudrais donc saisir cette occasion pour procéder au lancement officiel de ces timbres. », a lancé ce samedi, le N°1 du Ministère des Infrastructures et des Transports (MIT). C’en était une des occasions pour le seul miraculeux qui a été sorti du gouvernement du Bénin pour y revenir au même poste, de remercier la maison postale du pays. « Je voudrais par la même occasion exprimer mes remerciements à la Poste du Bénin qui a édité lesdits timbres. », a reconnu Hervé Hêhomey avant d’émettre un appel. « J’exhorte tous les béninois à se procurer ces timbres-poste pour témoigner tout leur soutien aux activités de l’OACI et à la promotion de l’aviation civile internationale. », a-t-il lancé.

Be First to Comment

Laisser un commentaire