Press "Enter" to skip to content

Médias : Les rayons de la radio Soleil FM sont éteints mardi et ce jusqu’à nouvel ordre

L’émetteur de la radio Soleil FM 106 Mhz, n’émet plus depuis Djeffa dans la commune de Sèmè-Podji où est basé le siège social du média. En effet, le soleil qui fait la force de cette radio est éteint hier. Ce mardi 17 décembre, l’administration de la radio a reçu une nouvelle inattendue par les auditeurs de cet organe de presse. « La Direction de Soleil FM 106 Mhz informe les auditeurs de la radio que par correspondance en date de ce jour mardi 17 décembre 2019, la HAAC nous demande de suspendre nos émissions à partir de minuit, et ce, jusqu’à nouvel ordre. », lit-on dans le message communiqué de l’administration de la radio. Il faut reconnaître que cette décision de la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC) est prise en respect à la clause d’acte de l’existence légale de la radio au Bénin. « Notre convention est arrivée à expiration. », a reconnu dans son communiqué, la direction de la radio Soleil FM106 Mhz. Mais elle est dans les démarches pour renouveler la clause et retrouver ses auditeurs, même si celle-ci semblerait prendre un peu du temps.  « Le processus de renouvellement que nous avons enclenché dans le délai requis n’a pas prospéré pour le moment. », indique le communiqué. S’il est encore important de le rappeler, la radio Soleil FM 106 Mhz est la propriété de l’homme d’affaires béninois, Sébastien Germain Ajavon. Ce dernier est désormais dans le marigot politique où il a su faire sa popularité, notamment son premier pas en 2016 lors de la dernière élection présidentielle avec une troisième place décrochée. Pour rendre le coup de la persécution économique dont il a fait l’objet sous le gouvernement précédent, le surnommé roi de la volaille au Bénin a décidé faire alliance avec le mouvement Nouveau Départ.

« La HAAC demanderait qu’Ajavon même vienne signer le renouvellement… »

Il faut souligner que cette alliance au deuxième tour de l’élection présidentielle de 2016 a permis à l’actuel locataire de la Marina, Patrice Talon de prendre les clés du palais présidentiel à Cotonou des mains de son prédécesseur ami et ennemis, Thomas Boni Yayi après 10 ans(2006-2016) à la tête du Bénin. Ce dernier est redevenu ami et partenaire politique de Sébastien Germain Ajavon. Il convient de noter que juste au lendemain de cette victoire, le courant ne passe plus entre le chef du Nouveau Départ et le draineur de la vague Bleue. D’où la Rupture et bonjour l’opposition avec la naissance de son parti politique Union Sociale Libérale (USL). Exilé en France depuis des mois suite à sa condamnation par la Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET) à 20 ans de prison et avec des amendes, le président de l’USL est le premier opposant béninois à avoir obtenu le statut de réfugié politique en France sous la gouvernance Talon. Porto-Novo accuse notamment Sébastien Germain Ajavon d’être impliqué dans un trafic de drogue. En effet, 18 kg de drogue avaient été retrouvées dans l’un des containers de l’opposant, selon la justice. Relevons que le renouvellement de la convention de la radio Soleil FM106 Mhz est d’ores et déjà impossible. Sauf à une condition, une seule. « La HAAC demanderait qu’Ajavon même vienne signer le renouvellement… », a avancé la Direction de Soleil FM 106 Mhz. Il est donc clair que les autorités de Porto-Novo n’ont rien à avoir avec ce couché du soleil de la radio de Djeffa dont son promoteur est le seul capable de le réveiller. Car au Bénin, le respect des Pouvoirs est le leitmotiv du gouvernement du président Patrice Talon, où le quatrième pouvoir ne souffre d’aucune carence de la Liberté de presse.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.