Press "Enter" to skip to content

23 décembre 1994 – 23 décembre 2019 : Martin Vihoutou Assogba et l’ONG ALCRER célèbrent 25 ans de victoires sur la mort

Photo : Le Directeur Exécutif de l’ONG ALCRER, Martin Vihoutou Assogba, ici aux assises des Journées Nationales de la Gouvernance, mardi 10 décembre, à Cotonou


Le mois de décembre, est un mois particulier, très particulier pour l’Association de Lutte Contre le Racisme, l’Ethnocentrisme et le Régionalisme (ALCRER) et son premier responsable, Martin Vihoutou Assogba. C’est, un mois, rempli de plusieurs vies. En effet, vendredi 23 décembre 1994, l’Organisation Non-Gouvernementale ALCRER a vu le jour. Ce lundi 23 décembre 2019, l’engagement citoyen qu’a pris cette ONG, a vingt-cinq (25) ans. Un quart de siècle d’existence parsemé de plusieurs victoires sur la mort dans le combat au service de la cause citoyen. En cause, dans sa détermination incolore de délivrer le Bénin des maux qui freinent son développement socioéconomique depuis bientôt 60 ans, le Directeur Exécutif de l’ONG ALCRER, Martin Vihoutou Assogba, aura payé au prix de son âme. Dans son imposition franche et limpide en tant qu’interlocuteur avec les différents gouvernants pour apporter sa pierre à la construction durable du Bénin, l’homme qui crie comme le surnomment les béninois, a retenu plusieurs dates sous le gouvernement précédent de Thomas Boni Yayi. Si ce jour est pour l’ONG ALCRER, un jour de thème : « 25 ans d’engagement citoyen d’ALCRER en faveur de la Démocratie et de la bonne gouvernance au Bénin : Bilan et Perspectives », c’en était également un pour son Directeur Exécutif de se rappeler de ces dates. Il est bien vrai que l’occasion est pour Martin Vihoutou Assogba de faire non seulement le bilan de ses actions,  mais aussi prendre la mesure des nouveaux défis à venir. « Nous avons bataillé dur dans ce pays pour le maintien des droits de l’homme pour le respect de nos textes frontaux. Nos grandes lignes sont toutes ces luttes que nous avons menées. », soutient Martin Vihoutou Assogba. « Nous avons mis en place un programme qui a été financé par plusieurs partenaires techniques et financiers en l’occurrence le Royaume des Pays-Bas, qui nous a aidés en mettant beaucoup de moyens à notre disposition pour nous permettre de mettre en place les CPC (Cellules de Participation Citoyenne ndlr) à raison de quinze organisations de la société civile de base par commune. Nous sommes arrivés à couvrir tout le territoire avec ce mécanisme. Nous sommes dans les 77 communes », précise-t-il, rappelant les actions pour l’éducation civique et morale de la couche juvénile que mène l’Organisation qu’il dirige.

Victoires sur la mort !

C’est également un thème qui permet de se rappeler des victoires remportées sur la mort dans ce combat de veille citoyenne, en occurrence de lutte contre le vrai virus qui ronge le Bénin, la corruption. À cet effet, une date vient à l’esprit : lundi 9 décembre 2013. « Nos prises de position n’ont pas tout le temps enchanté nos dirigeants. », a reconnu Martin Vihoutou Assogba. « (…) Ainsi, le 9 décembre 2013, j’ai été l’objet d’un assassinat manqué et j’en garde toujours les séquelles. », souligne l’homme apolitique. « Après ça, j’ai été l’objet d’un braquage en Afrique du sud. J’étais allé là-bas pour une conférence quand ce braquage a eu lieu. », ajoute-t-il. « Beaucoup de gens voulaient soupçonner encore le régime (gouvernement de Thomas Boni Yayi ndlr) qui était là. », ironise le Directeur Exécutif de l’ONG ALCRER. « Mais c’est moi-même qui avais encore organisé une conférence de presse pour apaiser les populations pour leur dire que les braquages en Afrique Sud sont récurrents. », a clarifié Martin Vihoutou Assogba. Une autre date va aussi marquer les 25 ans d’engagement de l’ONG ALCRER pour son Directeur Exécutif. « (…) Le 17 janvier 2010, pendant qu’on était en train de préparer une élection, j’étais allé à Parakou pour donner une formation sur les questions électorales et de retour, on avait eu un accident de route avec le bus et il y avait beaucoup de morts. Mais grâce à Dieu, j’en étais sorti indemne. », a fait savoir Martin Vihoutou Assogba. C’est bien clair que Martin Vihoutou Assogba porte encore les séquelles de son combat contre la corruption, la mauvaise gouvernance, la violation des droits de l’homme. L’homme est convaincu que l’ONG ALCRER a de longues et belles vies devant elle. Il convient de relever que dans le programme de célébration des 25 ans d’existence de l’ONG ALCRER, les organisateurs ont prévu une messe spéciale d’actions de grâces qui sera dite pour la circonstance ce jour dans quelques heures, soit 10h (heure béninoise) précises à l’Église Saint-Michel de Cotonou, la capitale économique du Bénin. Tout le personnel de la rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de Presse DIFFERENCE et son Directeur de publication, Bienvenu Halim DJISSA, passent par cet article pour souhaiter un Joyeux anniversaire à l’ONG ALCRER et à Directeur Exécutif de l’ONG ALCRER, Martin Vihoutou Assogba. Bonnes fêtes !

Be First to Comment

Laisser un commentaire