Press "Enter" to skip to content

Le social dans la 19ème Circonscription électorale : Adidjatou Mathys matérialise les valeurs du Bloc Républicain dans les pas de Patrice Talon

Il y a la loi, et l’esprit de la loi, dit-on. Mais au Bénin, depuis l’avènement du président Patrice Talon, les béninois vivent la politique, et l’esprit de la politique. En effet, aucune action politique n’est pleine et visible sans l’ajout du social. C’est la vraie conscience que le chef du gouvernement du Bénin veut faire prendre aux acteurs et animateurs de la vie politique béninoise en portant la réforme du système partisan au sommet de l’échiquier politique du pays. De cette réforme, sont nés des partis politiques responsables avec des valeurs de vivre ensemble. Le parti Bloc Républicain (BR) est l’un de ces grands partis politiques du Bénin. Les leaders de ce deuxième plus grand parti politique sur l’échiquier politique béninois, dont Adidjatou Mathys, ont saisi la volonté affichée du président Patrice Talon sur le social. Des éclats de rire, pour dissiper la morosité ; de l’audace, pour oser inventer et créer autrement ; de la confiance, pour s’épanouir pleinement ; des douceurs, pour croquer la vie à pleines dents ; du réconfort, pour être rassuré lors de moments délicats ; de la bonté, pour le plaisir de donner aux autres ; des rayons d’espoir, pour illuminer nos idées et notre humeur ; de la vaillance, pour aller de l’avant tel un(e) aventurier (ère) de l’avenir ! Et bien évidemment de la persévérance pour mener ses projets à bien. Ce sont bien là les valeurs principales qu’incarne Patrice Talon dans le parti Bloc Républicain. Ce week-end, ces valeurs ont été matérialisées par Adidjatou Mathys, membre fondateur et membre du Bureau politique du parti Bloc Républicain. Toujours attentive à son appel, la dix-neuvième Circonscription Électorale (19ème CE), a massivement répondu présente  au leader politique ce samedi 28 décembre, à l’école Urbaine Centre de Porto-Novo, la capitale du Bénin. Mais il est important de préciser que l’appel de ce week-end n’est pas politique, c’est plutôt l’esprit de la politique, car le moment est bien symbolique. La maman à cœur de bienveillance inestimable l’a bien précisé à travers deux motivations dans l’extrait ci-après recueilli par la rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de Presse DIFFERENCE.

Remettre symboliquement de kit de vivre aux populations a indiqué, n’est-ce pas la première femme à avoir occupé le poste du ministre de l’Économie et des Finances au Bénin. Relevons qu’un autre message sera clair et sans équivoque, dans l’extrait ci-dessous, ce samedi devant les populations d’Adjarra, des Aguégués, de Porto-Novo et de Sèmè-Podji.

Il convient de souligner qu’avant que celle a qui le président Patrice Talon a confié le département du Ministère du Travail et de la Fonction Publique (MTFP) ne prenne la parole pour ces bons mots de la vaillance, pour aller de l’avant tel un(e) aventurier (ère) de l’avenir ; des cadres, amis et militants qui font plus que jamais bloc autour d’elle, se sont intervenus. De Paul Hèdokingbé, pour son mot de bienvenu, à Lazard Sah, pour porter la voix des jeunes en passant par Paterne Roméo Guèdègbé, représentant les bénéficiaires des kits de vivre, jusqu’à Hermine Hodonou Savi, au nom des femmes ; une seule intervention a retenu l’attention de toutes et de tous.

Pensant avoir été égayé par l’animation culturelle avec de bonnes musiques des artistes béninois, Glory Sweet du groupe All Bass et Petit Miguélito dont le morceau « Tchin-tchin-tchin » a fait descendre la bienveillante du jour pour démontrer ses capacités dans la danse avec un bain de foule, l’intervention de Rogatien Guèdègbé sera littéralement musicale. En Yoruba, l’une des trois langues qui donnent le nom capitale aux trois à Porto-Novo, le commandant dira « Nous avons juste commencé et ils s’énervent. Que peuvent-ils nous faire ? Ils sont allés voir le Fâ, le Fâ leur a dit que nous ne leur avons pas offensé ». Comme si cela ne suffisait pas ou si c’est pour satisfaire les Goun qui parlent la langue Goungbé, l’homme en uniforme va garder le micro comme son arme et cracha dedans : « C’est un vodoun mon Talon. Si quelqu’un ne va pas l’adorer avec moi, l’amitié est gâtée ».

Reconnaissons que ce fut un vrai franc succès pour Adidjatou Mathys ce jour devant les représentants des communes de Porto-Novo, Rabiath Salou ; d’Adjarra, Samuel Fafolahan ; de Sèmè-Podji, Sylvain Alodé ; d’Agbangnizoun, Wilfried Wèchè ; d’Abomey, Paterne Guèdègbé ; d’Abomey-Calavi, Aubain Gbonssou ; des Aguégués, Léon Ahouandjinou en présence du maire de la commune lacustre, James Dègbo. Notons que la donatrice, Adidjatou Mathys est restée jusqu’à la tombé de la nuit, rassurant que tout le monde est rentré avec un sac contenant de vivre de la première nécessité.

One Comment

  1. […] En apportant ces témoignages ce samedi 28 décembre, à Porto-Novo devant les représentants non seulement des communes de l’Ouémé, mais aussi et surtout de l’Atlantique et du Zou, Adidjatou Mathys s’est sacrifié par anticipation à une tradition séculaire. En cause, dans quelques heures, le temps que met la Terre pour faire un tour autour du Soleil sera bouclé. Alors, la première femme dans l’histoire du Bénin à avoir gardé le portefeuille du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF), a présenté ses vœux au chef du gouvernement auquel elle appartient. Extrait en vidéo. […]

Laisser un commentaire