Press "Enter" to skip to content

Porto-Novo : Adidjatou Mathys, ébahie, témoigne publiquement en toutes langues les réalisations du gouvernement de Patrice Talon

Photo : La ministre béninoise du Travail et de la Fonction Publique, Adidjatou Mathys (M), ce samedi 28 décembre, à Porto-Novo


Méthodiquement et sans trompette ni tambour, le Bénin en général et en particulier Porto-Novo, la capitale du pays se transforme sous les yeux des Ayinonvi. Même si cette transformation s’observe également chez les Koburu à Parakou, ou encore chez les Adjahouto à Allada, ainsi que chez les Houégbajavi à Abomey, il faut noter que pour Porto-Novo est d’un ressort particulier. En effet, cette ville est en train de retrouver les lettres de noblesses d’une vraie capitale. Longtemps considérée comme une ville maudite, l’avènement de la Rupture la délivre peu à peu depuis le 16 décembre 2016. C’est à cette date que le document de politique de développement de la gouvernance Talon a été présenté au béninois et au monde entier. Ce document de politique de développement est bien le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). En dotant son équipe exécutive de ce document, le chef de l’État béninois, Patrice Talon, a décidé de marquer d’un empreint développeur son passage à la tête du Bénin. Pour y arriver, il a fait des choix justes pour se charger de la direction autonome d’un ensemble de services publics. Sous son impulsion, chaque membre de son gouvernement a marqué les pas de développement durable dans différents secteurs. De l’énergie, à l’économie, en passant par l’agriculture, la santé, l’éducation, le sport, le tourisme jusqu’au cadre de vie, et infrastructures entre autres, Patrice Talon a affiché sa volonté d’instaurer un État développé. Ainsi, en commun accord avec son équipe gouvernementale, il élabore des projets phares. Parmi ces projets, un a projeté les phares du développement durable sur neuf villes du Bénin dont Porto-Novo. Il s’agit bien du Projet Asphaltage. Encore encours de réalisation, ce projet déshabille déjà les yeux de milliers de béninois, notamment ceux de la ville capitale. D’aucuns se demandent si à la fin, une fois la réalisation est définitive, la capitale aux trois noms Hogbonou – Ajase – Porto-Novo, sera comme celle de la France, Paris. D’autres se perdent même déjà dans leur propre ville natale. Mais la ministre béninoise du Travail et de la Fonction Publique a su garder les repères pour ne pas se perdre dans la cité des Ayinonvi, il y a quelques jours. Elle l’a témoigné en plusieurs langues dans les extraits ci-dessous, recueilli par la rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de presse DIFFÉRENCE. C’était ce week-end où pour bien faire passer le message et atteindre sa cible, l’autorité gouvernementale s’est exprimée en langue du terroir.

Puis en Yoruba…

En apportant ces témoignages ce samedi 28 décembre, à Porto-Novo devant les représentants non seulement des communes de l’Ouémé, mais aussi et surtout de l’Atlantique et du Zou, Adidjatou Mathys s’est sacrifié par anticipation à une tradition séculaire. En cause, dans quelques heures, le temps que met la Terre pour faire un tour autour du Soleil sera bouclé. Alors, la première femme dans l’histoire du Bénin à avoir gardé le portefeuille du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF), a présenté ses vœux au chef du gouvernement auquel elle appartient. Extrait en vidéo.

La maman gentille du gouvernement du Bénin, est l’une des expressions du casting réussi de président Patrice Talon. Il faut simplement noter que c’est elle qui sait parler aux partenaires sociaux pour leur faire avaler, même si les unes sont plus grosses que les autres, les couleuvres des réformes politiques et économiques du champion du développement. Ce samedi, à l’occasion de la distribution de kits de vivres aux populations, elle a également parlé à ses enfants, sœurs, cousines, nièces, tantes. Dans l’extrait à suivre, Adidjatou Mathys a prodigué de bons conseils aux femmes des communes de Porto-Novo, des Aguégués, d’Adjarra, de Sèmè-Podji, d’Abomey, d’Abomey-Calavi et d’Agbangnizoun. Notons que ces conseils sont appuyés de prières.

Puis en Yoruba…

Il convient de relever qu’au regard de la pure vérité de la gouvernance de Patrice Talon, ce président que le Bénin attendait depuis plus d’un demi-siècle, que les populations réclament sa candidature en 2021. Ceci, pour parachever les actions du développement durable et inculquer dans les mœurs des béninois, la bonne pratique de l’intérêt général de la patrie. Vivement que ce dernier réponde à leurs vœux en avisant positivement et surtout pour le développement socio-économique du Bénin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.