Press "Enter" to skip to content

Épiphanie des musiciens traditionnels : Patrice Talon, savait-il que Dona Jean-Claude Houssou est un ardent défenseur de la culture béninoise ?

Photo : Le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou, au milieu entre son épouse Basilia Houssou née Adjagba et l’artiste Zanclan, àPorto-Novo, au petit matin ce dimanche 19 janvier


Pas sûr ! Le chef de l’État béninois, Patrice Talon, n’a certainement pas connaissance d’autres capacités de gouvernance dont disposerait son ministre de l’Énergie. Mais à la rédaction differenceinfobenin.com du groupe de presse DIFFERENCE, sur le chemin de l’information qui fait la différence au Bénin, il a été constaté et noté que le ministre béninois de l’Énergie est un farouche ardent défenseur de l’art et de la culture de son cher et beau pays. C’est bien l’évidence qu’il faut noter au regard de multiples soutiens que Dona Jean-Claude Houssou ne cesse d’apporter à la promotion de la culture partout sur toute l’étendue du territoire béninois. Ce week-end témoigne une fois encore cette évidence. Tout en cherchant à savoir comment il arrive à être à plusieurs lieux à la fois, l’homme qui ne trahi pas la confiance du chef du gouvernement auquel il appartient, a démontré une fois encore ce troisième week-end de l’année 2020 que l’énergie, c’est tout d’abord lui-même. Présent en chair et en os à Cotonou pour son soutien africain au couple d’aveugle maliens Amadou et Mariam qui ont mis pieds au Bénin pour la première fois, le ministre béninois de l’Énergie sera encore présent physiquement dans la même soirée de ce samedi 18 janvier à un autre lieu culturel. Il faut noter que la capitale aux trois noms du Bénin : Hogbonou – Ajase – Porto-Novo, était ce samedi en couleur de l’Épiphanie des musiciens traditionnels. Derrière son époux en sa qualité de sa grande dame cachée derrière un grand homme, Basilia Houssou née Adjagba, va encourager Dona Jean-Claude Houssou à continuer son périple culturel sur la « porte nouvelle ».

Objectif : respecter et renouveler ses engagements vis-à-vis du parrainage de l’Épiphanie des musiciens traditionnels à Porto-Novo. Accompagné pour la circonstance des amis alliés et proches acquis à sa vision non seulement énergétique, mais aussi et surtout culturelle, le number one en énergie va se rendre à Dangbé-Klounon, un quartier en plein cœur de la capitale du Bénin. Si le concert du couple d’aveugles Amadou et Mariam était la toute première fois au Bénin, l’Épiphanie des musiciens traditionnels à Porto-Novo est à sa deuxième édition ce samedi. Et le génie en énergie arraché des mains de l’Europe après plus de trois décennies par le développeur-né, l’a toujours parrainé depuis son retour au Bénin. Il faut préciser que cet événement culturel est une organisation de la FB-AMMIT, en collaboration avec Établissement Ola Sound et l’appui de la Confédération Nationale des Musiciens Traditionnels du Bénin (CoNaMuTraB). « C’est un rendez-vous de la valorisation de la musique traditionnelle, notre patrimoine commun à sauvegarder et à valoriser absolument. », a déclaré le parrain Dona Jean-Claude Houssou. La deuxième édition de cet événement sera une occasion pour le leader politique du Bloc Républicain de la 19ème Circonscription Électorale du Bénin, d’assister à la célébration du vivant d’un artiste musicien traditionnel bien reconnu dans le pays. À cet effet, les artistes de la musique traditionnelle et leur bureau communal de Porto-Novo, ont célébré de son vivant le plus vieil artiste de la CoNaMuTraB Porto-Novo. Il s’agit de l’artiste « Kpalikpa Agbokou », à l’état-civil, Ogbè Sèssinou Hounkpatin, le géniteur du Parolier WP célébrant ainsi ses 80 ans de vie. Ce fut simplement une soirée de toutes les réussites.

Be First to Comment

Laisser un commentaire