Press "Enter" to skip to content

Développement durable : Patrice Talon décroche le soutien total des béninois cadres dans les institutions internationales aux États-Unis

Photo : Le chef de l’État béninois, Patrice Talon, saluant ses compatriotes, à Washington, ce mardi 28 janvier – Source, Présidence du Bénin


Depuis dimanche 26 janvier, le chef de l’État béninois, Patrice Talon, à la tête d’une forte délégation composée du ministre d’État, chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye Bio Tchané ; du ministre de l’Économie et des Finances, Romuald Wadagni ; du ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, Aurélien Agbénonci et du ministre des Affaires Sociales et des Microfinances, Véronique Tognifodé, séjourne à Washington, aux États-Unis. Ce mardi 28 janvier, le séjour s’est poursuivi comme convenu par l’agenda du chef du gouvernement du Bénin, avec des rencontres. Ce deuxième jour donc de son séjour, le dirigeant béninois a rencontré ses compatriotes travaillant dans les institutions internationales aux États-Unis. Il s’agit notamment de ceux et celles qui sont cadre de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Monétaire International (FMI). Au cours de cette importante rencontre, le menu du plat de résistance de la table d’audience était bien le développement durable du Bénin.

Mais faut-il signaler qu’à côté de ce plat avait l’entrée, servie par le chef de l’exécutif béninois avec des félicitations à l’égard de ses hôtes pour le travail qu’ils accomplissent. Lequel travail, a reconnu Patrice Talon, contribue au développement du Bénin, leur pays d’origine. Le président le plus têtu que le pays au sud de l’équateur n’a jamais connu depuis plus d’un demi-siècle, et qui réalise des prouesses en moins d’un quinquennat, a souhaité de voir toujours ses compatriotes de la diaspora américaine aux côtés du Bénin pour l’atteinte des objectifs du développement afin de le révéler au monde entier. Patrice Talon, plus malin et fin stratège que lui, n’existe plus. Le père de la Nation béninoise a transformé l’occasion en or pour exposer à ses compatriotes fonctionnaires dans les institutions internationales aux États-Unis, les différents grands chantiers des projets phares de son document de développement qu’est le Programme d’Actions du Gouvernement (PAG). Ce qui a permis à ces derniers de s’en rendre compte que leur pays commence à montrer qu’il est aussi capable d’enregistrer de grands progrès.

Toujours dans l’agenda de la journée du mardi, le chef de l’État béninois a servi un bon plat de résistance à un haut responsable d’un Partenaire Technique Financier (PTF) du Bénin. C’était à l’occasion d’une séance de travail avec le Vice-président de la Banque Mondiale, Hafez Ghanem. À ce niveau, le plat de résistance contenait les priorités du Bénin en matière de développement durable. On y trouve donc de l’énergie, l’eau, le transport, l’agriculture, la santé, la formation professionnelle, l’éducation des filles et sans oublier bien évidemment la lutte contre la pauvreté. Il urge de noter qu’à chaque étape de la deuxième journée de son séjour, le développeur-né, Patrice Talon, n’a cessé de toujours plaider en faveur de grands investissements au Bénin sans mettre de côté une meilleure perception du pays.

Il convient de relever simplement que sur toutes les rencontres, le locataire de la Marina à Cotonou n’est pas allé par quatre chemins pour féliciter ses hôtes pour leur disponibilité. Ceci pour une raison valable selon lui, assister le Bénin. Patrice Talon n’a jamais pris congé de ses hôtes sans les inviter à toujours s’intéresser au développement durable du Bénin. « Il est clair comme l’eau de roche que c’est maintenant ou à jamais que le pays à besoin de nous », ont rassuré au chef de l’État, les béninois fonctionnaires dans les institutions internationales aux États-Unis. C’est simplement, il faut le dire sans ambages, le fruit de la bonne gouvernance avec rigueur de Patrice Talon à la tête du Bénin en moins de 5 ans. 

Be First to Comment

Laisser un commentaire