Press "Enter" to skip to content

Ouidah : Patrice Talon passe à l’acte pour la préservation de toute l’authenticité du Fort portugais, prémices de la renaissance touristique

Quand il dit, il le fait. Le chef de l’État béninois, Patrice Talon, est un homme de parole. Et autour de lui dans son gouvernement, il a su faire les choix justes pour la mise en concrétisation de ces projets de développement durable. Loin d’être un chasseur à l’homme ou un revanchard comme le voient certains hommes politiques ennemis du développement du Bénin, le locataire de la Marina, a confié un important portefeuille à un ancien ministre de son successeur, Thomas Boni Yayi (2006-2016). Le Ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts (MTCA), a pour patron, Jean-Michel Hervé Abimbola. C’est ce digne fils de la terre de la porte mystique « Akaba Idena », à Kétou, qui, avec compétence et détermination, concrétise la volonté du chef du gouvernement béninois. Et ce, dans plusieurs projets phares du Programme d’Actions du Gouvernement (PAG), secteur touristique, culturel et artistique. Ce lundi 24 février témoigne encore de la disponibilité de Jean-Michel Hervé Abimbola à travailler avec le président Patrice Talon pour la construction progressive et durable du Bénin. En effet, le ministre béninois du tourisme, de la culture et des arts, Jean-Michel Hervé Abimbola a remis officiellement à KEN DAL et Fils Sarl, le site du Fort Portugais pour les travaux de la réhabilitation. C’était à Ouidah ce matin au cours d’une cérémonie fort simple qui a connu la présence d’un parterre de personnalités politico-administratives et religieuses de la ville touristique. Il faut alors noter la présence du Représentant résident de la Banque mondiale, du représentant du Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable, des cadres de l’Agence Nationale pour la Promotion et le développement des Patrimoines et du Tourisme (ANPT). Il faut noter que la volonté du gouvernement du Bénin, à travers la concrétisation de ce projet, est de faire en sorte que le Fort Portugais de Ouidah soit restauré, reconstruit par endroits à l’identique, mais aussi et surtout renouvelé et augmenté pour la préservation de toute son authenticité. Les travaux qui ont connu leur début par cette remise de site ce jour, marquent la première phase de la réhabilitation du Fort Portugais.

Cette première phase s’inscrit dans la ligne droite du Projet de Compétitivité et du Tourisme Transfrontalier (PCTT), une volonté affichée du président Patrice Talon pour le Nouveau Départ touristique du Bénin. Pour planter le décor de l’événement, la première citoyenne de Ouidah, a brossé le Nouveau Départ. « Ouidah, de part la combinaison diversifiée de ses produits de site touristique unique, représente un point de départ naturel pour la promotion du développement du tourisme dans la région. », a fait savoir la maire Célestine Adjanohoun. Sa tutelle, le préfet du département de l’Atlantique apprécie. « (…) Non seulement dans l’histoire de notre seul pays, mais surtout dans celle de l’Afrique, voir du monde tout simplement. », a renchéri Jean-Claude Codjia. Tous le peuple béninois sait quelle est la portée et l’impact des projets du PAG, mieux cet énième projet qui vient témoigner de la volonté du gouvernement du président Patrice Talon de changer le visage de Ouidah. « À vous, représentant de la société KEN DAL et Fils Sarl, il sera très important que vous rappeliez la responsabilité qui est la vôtre dans ce projet. », a indiqué le ministre béninois du tourisme, de la culture et des arts. Puis il met en garde. « Aucune, je dis bien, aucune tolérance ne sera accordée à la lenteur ou manque de diligence dans l’exécution des tâches qui nous incombe. », a fraternellement et gentiment averti, Jean-Michel Hervé Abimbola. « Le gouvernement du Nouveau Départ n’a pas habitué le peuple à des éléphants blancs et Ouidah ne dérogera pas à cette tradition. », a-t-il relevé. Il n’a pas oublié la population de Ouidah. « À vous les populations de Ouidah et celle d’alentour, je voudrais compter sur votre collaborations pour favoriser la réalisation de cette œuvre dont vous serez les premières bénéficiaires. », a exhorté Jean-Michel Hervé Abimbola. Soulignons que les travaux ont une durée de 10 mois à compter du 1er mars prochain. À préciser que 2 milliards 8 cents 43 millions 629 milles 100 francs CFA sont à investir dans ce projet touristique.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.