Press "Enter" to skip to content

Enseignements Maternel et Primaire : Salimane Karimou à l’écoute des partenaires sociaux avec une oreille d’Éléphant

Photo : Le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane Karimou (en costume), saluant les partenaires sociaux, à Porto-Novo, ce mardi 25 février


« Celui qui soutient le mal, est le mal en question. ». Mais le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane Karimou, n’est pas le mal. Pour preuve, l’une des structures du Ministère des Enseignements Maternel et Primaire, qu’il dirige de main de compétence, a connu un changement. En effet, le Conseil Sectoriel pour le Dialogue Social (CSDS) est désormais remplacé par la Commission Administrative Paritaire (CAP). Il va falloir s’habituer dorénavant à cette appellation. Ce changement ou du moins ce remplacement n’est pas fait sans enregistrer de commentaires, notamment au sein des partenaires sociaux de la maison MEMP. Ainsi, à travers, une note, deux Secrétaires généraux du MEMP ont saisi la tutelle. Au regard de sa détermination à servir le peuple sur le plan du développement durable du Bénin aux côtés du chef de l’État béninois, Patrice Talon, le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire a reçu ses collaborateurs. Sans partie pris, Salimane Karimou a accordé une audience aux deux Secrétaires Généraux du syndicat maison, notamment ceux qui se sont sentis lésés, ainsi que les nouveaux installés pour le compte du CAP. Il faut dire qu’encore une fois, le leadership et le sens managérial du digne fils de Sakété, dans le département du Plateau, au Sud-est du Bénin, a permis aux partenaires sociaux du MEMP d’être éclairé au cours des échanges. Ceci grâce à son oreille d’Éléphant pour écouter tout le monde sans distinction.

Les syndicalistes ont finalement compris que la compréhension avait laissé place à l’incompréhension. Et le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire sera à nouveau clair. « Je n’ai pas la possibilité de dissoudre la Commission. », a rappelé Salimane Karimou. Mais le N°1 du MEMP a plus qu’une possibilité de servir au profit du développement. « Je ne peux qu’accompagner le CAP à mieux accomplir sa mission. », a relevé l’homme qui concrétise la vision du locataire de la Marina. Il faut souligner que pour avoir accordé cette audience aux syndicalistes, ces derniers ont saisi de la plus belle manière, l’enjeu de la Rupture. Ils ont également compris que le développement du Bénin ne connaîtra pas un réel et véritable Nouveau Départ sans le consensus. Ce qui a d’ailleurs rassuré le chef de file des Ministres en charge de l’éducation au Bénin. Tout en les félicitant, Salimane Karimou à inviter tout le monde à travailler comme un seul homme afin d’accompagner le gouvernement et son chef, le président Patrice Talon, sur le chemin du Bénin Révélé ! Notons que c’est une audience qui s’est déroulée du début jusqu’à la fin dans une convivialité totale où les poignées de main ont été très chaleureuses entre le ministre béninois des Enseignements Maternel et Primaire et les partenaires sociaux du MEMP, ce mardi 25 février, à Porto-Novo, la capitale du Bénin.  

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.