Press "Enter" to skip to content

Coronavirus : Le virus ne respecte pas les frontières, le Bénin menacé ouvre 2 lignes vertes

L’épidémie de coronavirus continue à sévir. Le virus a frappé deux pays ce jeudi 27 février, notamment un pays africain. Situé dans la zone Occidentale du continent, le Nigeria pays frontalier avec le Bénin dont la frontière est toujours fermée depuis le 20 août 2019, a annoncé dans la nuit de ce jeudi au vendredi 28 février son premier cas de contamination au Covid-19. Il faut dire que même si la frontière entre le Bénin et son grand voisin de l’Est demeure fermée pour les biens et les personnes, elle ne l’est pas et ne saurait résister devant le Covid-19. Le Bénin, est donc menacé et cela doit demander plus de mesures du côté de Porto-Novo. Ce premier cas a été confirmé au Nigeria, le premier dans le pays et en Afrique subsaharienne, par le Ministère fédéral de la Santé dans une annonce ce vendredi, tandis qu’en Corée du Sud, le nombre de cas continue d’augmenter. Selon le Ministère, il s’agit d’un ressortissant italien travaillant au Nigeria et qui est revenu au Nigeria depuis la ville italienne de Milan, le mardi 25 février. Ce dernier sera rapidement hospitalisé à Lagos, la capitale économique du Nigeria. « Le patient est dans un état clinique stable et ne présente pas de symptômes inquiétants. », a assuré le Ministère fédéral de la Santé. Notons que hors de Chine, le coronavirus a infecté plus de 4000 personnes dans une cinquantaine de pays et fait plus de 60 morts.

« Aucun pays ne doit penser qu’il n’aura aucun cas chez lui… »

Précisons qu’aux États-Unis, relativement épargnés jusqu’ici, les autorités californiennes ont annoncé ce jeudi qu’elles suivaient quelque 8400 personnes pour s’assurer qu’elles n’étaient pas porteuses du nouveau coronavirus. Elles disent être dans la recherche de l’origine de la contamination d’une personne qui a contracté la maladie sans voyager dans une zone à risque. Il convient de relever que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a appelé tous les pays encore épargnés à se préparer à l’arrivée du Covid-19. L’organisation sanitaire a bien averti que se croire à l’abri de la maladie serait « une erreur fatale ». « Nous sommes à un moment décisif. », a assuré le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, soulignant qu’au cours des deux derniers jours, le nombre quotidien de nouvelles personnes contaminées dans le monde avait été supérieur à celui enregistré en Chine. « Aucun pays ne doit penser qu’il n’aura aucun cas chez lui. Ce serait une erreur fatale, littéralement. », a averti le N°1 de l’OMS. Rappelons qu’après Ébola, le coronavirus est le deuxième virus après le passage. Face à cette menace, le gouvernement du Bénin a pris des précautions pour éviter la contamination du Covid-19. À cet effet, le Ministère de la Santé du Bénin vient d’ouvrir deux lignes vertes. Les autorités de Porto-Novo demandent à toute personne récemment revenue d’un voyage dans un pays a risque, notamment au cours des deux dernières semaines et présentant l’un des signes de la maladie, d’appeler les numéros 95361104 ou 95361102 du SAMU pour être prise en charge avec diligence.

Be First to Comment

Laisser un commentaire