Press "Enter" to skip to content

Coopération énergétique : Atou Seck répond à Dona Jean-Claude Houssou pour faire progresser le Bénin dans les indicateurs de la Banque Mondiale

Photo : Le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou (G), et le Représentant Résident de la Banque Mondiale au Bénin, Atou Seck (D), à Cotonou, ce jeudi 27 février


Il est et restera le seul à connaître la source de son énergie. Car, le ministre béninois de l’Énergie, Dona Jean-Claude Houssou, est un éternel infatigable. Ce jeudi 27 février, le sprinter béninois en énergie a présidé une double activité. En effet, après avoir installé la Commission transitoire du Mécanisme du Soutien Financier, le digne fils de Porto-Novo, la capitale du Bénin a accordé une audience à un important partenaire au développement. Il s’agit du Représentant Résident de la Banque Mondiale au Bénin, Atou Seck, à la tête d’une forte délégation de l’institution financière internationale. Entre les deux parties, les échanges ont porté sur l’accès à l’électricité dans le cadre des évaluations du Doing Business. Il faut préciser que l’objectif est d’amener le Bénin à progresser de manière conséquente dans les indicateurs de la Banque Mondiale dont fait partie le point inscrit à l’audience de ce jeudi, à savoir l’accès à l’électricité. Il est utile de rappeler que cette audience fait suite à une sollicitation du N°1 du Ministère de l’Énergie (ME) auprès de la Banque Mondiale. La vision de Dona Jean-Claude Houssou derrière cette sollicitation est d’avoir l’appui de la Banque Mondiale pour aider le Bénin à améliorer ses performances. Le sorcier en énergie dans le gouvernement du président Patrice Talon aura une fois encore fait parlé de sa compétence managériale.

Grâce aux réformes de Patrice Talon, le Bénin bouge dans les 12 indicateurs du Doing Business

En cause, sa requête a été approuvée favorablement par l’institution de Bretton Woods. « Grâce à cette dernière, le Bénin a reçu des spécialistes qui sont venus former et éclairer les nôtres sur le processus, la manière dont les choses doivent se passer. », a confié Dona Jean-Claude Houssou. Le ministre béninois de l’Énergie n’est pas allé par quatre chemins pour exprimer toute sa gratitude à la Banque Mondiale pour ce soutien qui permet au pays de s’améliorer durablement afin d’attirer plus d’investisseurs. Du côté de l’institution de Bretton Woods, le soutien dont parle la confiance de Patrice Talon sur le plan énergétique, est en deux volets. « La Banque Mondiale donne juste des conseils et de l’appui financier s’il y a des investissements à faire. Ainsi, le Bénin bouge dans les 12 indicateurs du Doing Business. », a déclaré Atou Seck. Il convient de noter que sur cet indicateur d’accès à l’électricité, le Bénin occupe la 178ème place sur 190 pays dans le monde. C’est encore une raison de plus que les réformes engagées par le patron de la Rupture depuis le 6 avril 2016 mettent le Bénin sur un vrai réel Nouveau Départ avec de bonnes postures pour améliorer les résultats du pays au prochain classement. C’est l’occasion de rappeler au gouvernement du Bénin et à son chef, le président Patrice Talon, que le Cap doit être maintenu sur la mise en œuvre des réformes.

Be First to Comment

Laisser un commentaire