Ifangni – Coronavirus : L’Église évangélique « La montagne du feu et des miracles » marche sur la décision gouvernement béninois

Photo : Le siège de l’Église Évangélique « La montagne du feu et des miracles », à Igolo


Pendant que toute la terre est en farouche combat contre l’ennemi mondial Coronavirus, certains responsables des églises, notamment celles Évangéliques font les oreilles sourdes aux mesures gouvernementales. À Ifangni, dans le département du Plateau, c’est ce qu’il ressort après quelques jours de mise en vigueur de la décision du gouvernement du Bénin sur la fermeture des lieux de culte entrant dans le cadre des mesures de riposte contre la propagation du Covid-19. Dans l’arrondissement d’Igolo, localité frontalière avec le Nigeria, commune d’Ifangni, l’Église Évangélique « La montagne du feu et des miracles » communément appelée « Fire » en anglais, continue d’officier des cultes avec de nombreux fidèles. Cette église située en face de la gare routière d’Igolo, un peu avant l’École Primaire Publique (EPP) d’Igolo, a marché sur la décision du gouvernement du président Patrice Talon.

Un acte à décourager

Les responsables ont, en effet, changé de site habituel de l’église pour un lieu non reconnu par le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique (MISP) du Bénin, afin de tenir clandestinement les cultes. Il faut signaler que ce nouveau site n’est rien d’autre qu’une maison d’habitation au quartier Isori propriété d’une fidèle et des membres de ladite Église, en la personne communément connue sous le nom de « Maman Délé ». C’est donc dans cette maison que les responsables religieux de l’Église Évangélique « La montagne du feu et des miracles » continuent de tenir des séances de prières. Ce qui encourage les fidèles de cette congrégation dont une représentation est au Nigeria, d’immigrer en toute violation des mesures frontalières des localités nigérianes vers le Bénin pour assister aux cultes. Vivement que les autorités de Porto-Novo réagissent et punissent cet acte avec la dernière rigueur au regard de la situation sanitaire qu’inflige le Coronavirus.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au fil d'information