Press "Enter" to skip to content

Direction de l’OMC : Patrice Talon soutient la candidature de Ngozi Okonjo-Iweala, celle du béninois Éloi Laourou retirée

Photo : Le chef de l’État béninois Patrice Talon (D) et la candidate nigériane Ngozi Okonjo-Iweala (G)


En 2021, le mandat de l’actuel directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le brésilien Roberto Azevêdo, prend fin. Ce dernier, avant même la fin de ce mandat qui est son deuxième à la tête de l’OMC, a annoncé sa démission. Ouvrant ainsi une piste de course à sa succession. Alors au rang des concurrents, figure le nom du béninois Éloi Laourou. L’actuel ambassadeur du Bénin à Genève et président du Conseil du programme de Cadre Intégré Renforcé (CIR) de l’OMC est le candidat idéal de Porto-Novo à la direction cet office des Nations Unies. Également Co-président du Groupe de Travail « Commerce et Développement » du Groupe des Ambassadeurs Francophones (GAF) à Genève depuis 2013 ; Docteur en droit international et relations internationales de l’Université de Lyon 3 ; diplômé de l’Université Libre de Bruxelles en Belgique et de l’Université d’Abomey-Calavi au Bénin, patron de l’organe d’examen des politiques commerciales à l’OMC. Avec tout ce profil intéressant et haut de ses trois décennies de carrière diplomatique, eh bien, le béninois peut d’ores et déjà dire adieu à son rêve d’accéder à cette haute fonction internationale. Il faut dire que plusieurs africains sont également partants pour prendre l’instance dirigeante de l’Organisation. Il s’agit notamment de la ministre kényane Amina Mohamed, de l’égyptien Hamid Mamdou, du nigérian Yonov Frederick Agah.

Le soutien de Patrice Talon comme un porte bonheur

Mais au Nigéria, le grand voisin de l’Est du Bénin, le président Muhammadu Buhari a officiellement désigné l’économiste Ngozi Okonjo Iweala pour succéder au brésilien démissionnaire, Roberto Azevêdo, à la direction de l’OMC. C’est justement à ce choix du locataire d’Aso Rock, à Abuja, que le président béninois apporte son soutien. En effet, le Bénin retire la candidature d’Éloi Laourou et soutient désormais celle de la nigériane Ngozi Okonjo-Iweala à la direction générale de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC). En attendant qu’elle ne soit rendue publique en début de semaine, il faut retenir que la décision a été annoncée au président Muhammadu Buhari par le locataire de la Marina, à Cotonou, le président Patrice Talon. Il convient de relever que l’objectif commun de tous ces soutiens est de permettre à l’Afrique d’occuper pour la première fois, la direction de l’Organisation qui régente le commerce international depuis 25 ans. Ce soutien du chef du Nouveau Départ au Bénin, se veut être un soutien porte bonheur à la candidate nigériane afin que la Rupture puisse être observée à la tête de ce département des Nations Unies. Mieux, une femme ! Le continent passera du mythe à la réalité. Il ne reste qu’à croiser les doigts et prier les mânes des ancêtres béninois, nigérians et africains.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.