Press "Enter" to skip to content

Côte d’Ivoire : Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly est mort

Photo : Le regretté ex-Premier ministre de Côte d’Ivoire, Amadou Gon Coulibaly


La Côte d’Ivoire pleure la mort d’un fils. Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, n’est plus de ce monde. Il est décédé ce mercredi 8 juillet, à Abidjan, la capitale économique ivoirienne. Selon les informations officielles, le chef du gouvernement de Côte d’Ivoire a fait un malaise en pleine réunion du Conseil des ministres. À en croire familiales, le désormais feu Premier ministre est mort après avoir été évacué à la polyclinique Saint-Anne Marie PISAM, à Cocody, un quartier d’Abidjan, où il avait été immédiatement pris en charge. Une énorme perte pour la Côte d’Ivoire, en occurrence pour le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). En effet, le regretté Amadou Gon Coulibaly est le candidat désigné, le 12 mars dernier, de cette formation politique au Pouvoir, pour concourir à la succession de l’actuel président en fin de mandat, Alassane Dramane Ouattara « ADO », le 31 octobre prochain. L’ex-Premier ministre, il faut le souligner, est rentré à Abidjan, le début de ce mois, soit précisément jeudi 2 juillet, après deux mois d’hospitalisation dans la capitale française, Paris.

Coronarographie, pour dire Coronavirus ?

Son séjour sanitaire en France est intervenu suite à une crise cardiaque le 3 mai dernier où il a été admis à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, dans la région parisienne, avec une prise en charge appropriée. Selon un communiqué de la présidence ivoirienne, le Premier ministre a subi dans ce centre, des examens médicaux, notamment l’« examen de coronarographie » le 5 mai. Notons à ce niveau que la coronarographie permet d’observer d’éventuels rétrécissements des artères pouvant altérer la circulation sanguine au niveau du cœur. Ce qui lui a coûté une période de convalescence, en France. Il faut dire que pendant son absence au pays, son poste a été assuré en intérimaire par le ministre de la Défense, Hamed Bakayoko. Aussi, malgré son état de santé chancelante, son parti lui avait renouvelé son soutien. Il est à rappeler que feu Amadou Gon Coulibaly est né le 10 février 1959 et avait donc 61 ans. Pour l’heure, au regard de l’actualité, aucune information officielle des autorités ivoiriennes ne donne pour mort de Coronavirus, l’ex-Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Toutefois, la maladie du siècle reste la première suspecte du décès de l’ex-Premier ministre de Côte d’Ivoire.

Tout le personnel de la rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de presse DIFFÉRENCE se joint au Promoteur Directeur Général de l’organe, Bienvenu Djissa, pour présenter les profondes condoléances, d’abord à la famille de l’illustre disparu, au peuple ivoirien puis au gouvernement de la Côte d’Ivoire.

Be First to Comment

Laisser un commentaire