Press "Enter" to skip to content

Quinquennat 2016 – 2021 : En 5 ans, Patrice Talon a abattu un travail gigantesque et le Bénin a fait des percées historiques

Photo : Le ministre béninois de la Communication et de La Poste, Porte-parole du gouvernement, Alain Sourou Orounla, ce dimanche 12 juillet


Cela mérite des félicitations ! Le quinquennat 2020 – 2021 sous le président Patrice Talon aura été manifestement bénéfique au peuple béninois. Hissé au Pouvoir en 2016 par le peuple souverain assoiffé de justice et de progrès, l’homme surnommé le roi du coton s’est mis à la tâche avec application. À quelques mois de la fin de son premier quinquennat, le constat montre que le président que la rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de presse DIFFÉRENCE et celle du journal quotidien « DIFFÉRENCE INFO » ont surnommé le développeur-né, a tenu la plupart des promesses qu’il a faites à la population béninoise. En cinq (05) ans, il a permis au Bénin de faire des percées historiques. C’est plus qu’une évidence. Puisque les réalités sont bien là et crèvent les yeux. Durant cinq bonnes années, le président Patrice Talon ne s’est pas amusé. Avec un calme olympien et très acharné au travail à la tête du pays au Sud de l’Équateur, en Afrique de l’Ouest, il a su donner une autre envergure à la réputation du Bénin. Lui-même un homme de grande réputation et très ambitieux, il a donné la preuve à la Nation béninoise qu’il est un chef d’État baroudeur très soucieux de donner de nouvelles marques au pays qu’il a hérité en 2016 et dont la situation laissait à désirer. Aujourd’hui,  on s’en convainc facilement, car sous le Nouveau Départ, le Bénin d’hier s’est transformé de fond en comble.

Tous les secteurs ont été marqués par des performances qui constituent aujourd’hui une fierté pour le béninois lambda. En guise d’exemple,  il suffit de regarder les profonds changements et les bonds qualitatifs qui s’opèrent depuis 2016 jusqu’aujourd’hui dans le secteur agricole où depuis l’arrivée de Patrice Talon au pouvoir, le Bénin a ravi la vedette aux anciens pays producteurs de coton comme le Mali et le Burkina Faso. Les larmes du ministre béninois de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche, Gaston Cossi Dossouhoui, au Palais des Gouverneurs, le 27 décembre 2019, en témoignent. Dans le domaine des infrastructures routières,  la mise en œuvre des projets d’envergure sont nombreux. Le réseau routier béninois, ces cinq dernières années, a enregistré un progrès fabuleux avec des projets qui sont une première. Le cadre de vie avec le projet phare d’asphaltage donne un beau visage à certaines grandes villes du Bénin. Sur les plans diplomatique, éducatif, social, etc., le Bénin se révèle au monde entier et fait figure de proue en Afrique. Les réformes institutionnelles et structurelles et surtout prospectives sont la marque de la gouvernance Talon. Tout ceci est la preuve irréfutable que le chef de la Rupture a fait le maximum et s’est donné à fond. Le ministre béninois de la Communication et de La Poste, Porte-parole du gouvernement, Alain Sourou Orounla, a fait allusion aux prouesses très remarquables du chef du gouvernement béninois, le président Patrice Talon, ce week-end.

« Les béninois comprennent et souhaitent de plus en plus que le chef de l’État prenne ses responsabilités en briguant un 2ème mandat. Le constat est que sous l’impulsion du président Patrice Talon, le Bénin a considérablement évolué. Je crois que c’est inédit et que cela mérite des félicitations. »

Me Alain Sourou Orounla

En effet, ce dimanche 12 juillet, sur l’émission « Zone Franche » de la chaîne de télévision privée Canal 3 Bénin, l’avocat déclare à juste titre : « Le président Patrice Talon est plus préoccupé par le bilan qu’il va présenter à la fin de son quinquennat. La déclaration de candidature est un acte personnel. Le président de la République a le droit de se retirer ou de se présenter. Je ne sais pas ce que craignent ceux qui rappellent un certain nombre de promesses alors que la plupart de celles-ci ont été tenues. », a relevé en substance, Me Alain Sourou Orounla. L’homme reconnu par sa facilité avec laquelle il s’exprime dans la langue de Molière a renchéri. « Les béninois comprennent et souhaitent de plus en plus que le chef de l’État prenne ses responsabilités en briguant un 2ème mandat. Le constat est que sous l’impulsion du président Patrice Talon, le Bénin a considérablement évolué. Je crois que c’est inédit et que cela mérite des félicitations. », a affirmé l’actuel Porte-parole du gouvernement béninois. Les béninois ne sont ni dupes ni ingrats. Ils attendent 2021 pour témoigner chaleureusement leur reconnaissance au chef de l’État. Ce sera dans les urnes afin que Patrice Talon entame un second mandat pour une nouvelle odyssée. Le digne fils de Ouidah, a déjà fini d’aviser. Ce n’est qu’une question d’heure maintenant pour qu’il annonce sa candidature. Il convient de reconnaître aussi que l’intrépide ministre béninois de la Communication et de La Poste, Porte-parole du gouvernement, Me Alain Sourou Orounla, était bien dans sa peau hier devant nos confrères André Dossa et Tanguy Agoï de la chaîne de télévision privée Canal 3 Bénin. Avouons qu’avec beaucoup de « Sourou » c’est-à-dire « patience », les propos du défenseur des intérêts des professionnels des médias béninois au sein du gouvernement du président Patrice Talon, continuent de nous inspirer différemment à notre rédaction.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.