Press "Enter" to skip to content

Parakou : Nouvelle élection du maire et de ses adjoints ordonnée par la Cour Suprême

Le match est à rejouer. La cité des Koburu, n’a plus de l’Exécutif communal. Le verdict du contentieux des Communales 2020 vient de tomber à Porto-Novo, la capitale du Bénin. Il n’est pas du tout bon pour le parti de l’opposition de l’ex-chef de l’État béninois Thomas Boni Yayi (2006-2016). En résumé, le parti Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) a perdu la majorité des sièges issue du scrutin communal et municipal du 17 mai dernier. Synonyme de l’annulation de l’élection du maire de Parakou, de ses adjoints et des chefs d’arrondissements. Ainsi, la Cour Suprême ordonne une nouvelle élection. En effet, la juridiction compétente des questions de contentieux électoral au Bénin, a invalidé, ce jour, jeudi 16 juillet, à Porto-Novo, le siège d’un élu Conseiller communal du parti FCBE de la municipalité de Parakou. Ousmane Traoré, est bien cet élu dont le siège vient d’être invalidé. Mieux, considérant le délibéré de la Cour présidée par son homonyme, le président Ousmane Batoko, son suppléant n’a également plus de siège. Désormais, à 16 conseillers sur 33 que compose la municipalité de Parakou, le parti Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE)  n’est plus le parti majorité des sièges dans la cité des Koburu.

Nouveau Code électoral au secours des FCBE

La Cour a ordonné sous quinzaine la reprise de l’élection du maire, de ses adjoints et des trois chefs d’arrondissements de la ville carrefour du Nord Bénin. Rappelons qu’à l’issue des dernières élections communales et municipales, le parti Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) a fait un résultat 14% des voix exprimés pendant que les partis Bloc Républicain (BR) et Union Progressiste (UP) faisaient respectivement 37% et 40%. Il faut dire qu’à Parakou, FCBE a obtenu 17 sièges contre 12 pour le BR et 04 pour l’UP. Justement, cette décision de Porto-Novo, il faut l’indiquer, fait suite à une plainte des FCBE contre un élu du parti BR. Ce qui va contre l’attente des FCBE et devient une conséquence de l’invalidation du siège de l’élu du parti, Aboubacar Yaya qui voit ainsi son poste de maire de la municipalité de Parakou en danger. Idem pour ses adjoints Amadou Issifou, Idrissou Arouna Alassane et Maman Abdou Razak qui risquent de perdre respectivement leur poste du Premier Adjoint au Maire (PAM), du Deuxième Adjoint au Maire (DAM) et Troisième Adjoints au Maire (TAM). L’affiche du match est donc programmée. Il convient de dire que le Nouveau Code électoral peut bien venir au secours des FCBE pour toujours diriger l’Exécutif communal de la troisième ville à statut particulier du Bénin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire