Press "Enter" to skip to content

Médias : Alain Sourou Orounla pour une TNT béninoise favorable aux télévisions privées

Photo : Le ministre béninois de la Communication et de La Poste, Porte-parole du gouvernement du Bénin, Me Alain Sourou Orounla, à Cotonou, ce vendredi 17 juillet


Impliquer les télévisions privées béninoises dans le processus de mise en œuvre du bouquet TNT du Bénin. Le ministre béninois de la Communication et de La Poste, Me Alain Sourou Orounla est Pour. Le Porte-parole du gouvernement du Nouveau Départ ne saurait jamais être Contre cette implication. Le chef du gouvernement béninois, le président Patrice Talon, a une volonté claire dans l’avènement de la Télévision Numérique Terrestre (TNT). Celle justement de faire de la TNT, un instrument qui donne aux chaînes de télévision béninoises, l’occasion de mieux s’exprimer. Mais il faut un homme de confiance à qui laisser la transformation de la TNT en un vrai instrument qui contribue à la construction progressive du développement durable du Bénin. Et le choix du fils d’origine Yoruba, Me Alain Sourou Orounla, est bon et juste. En effet, la détermination, la disponibilité et l’engagement de concrétiser cette volonté du locataire du Palais de la Marina, à Cotonou, la capitale économique du Bénin, surprend et dépasse l’entendement du patron de la Rupture. Ce jour, une initiative louable a été une démonstration de la capacité de l’avocat d’accomplir la mission, Républicaine a lui confié par le premier Magistrat béninois. Les professionnels des médias béninois, notamment ceux du secteur privé, peuvent bien témoigner. Ce n’est pas Ramanou Kouféridji, promoteur de la chaîne privée Imonlè Africa télévision (IA Tv), basée à Porto-Novo, la capitale du Bénin, qui dira le contraire. En cause, le ministre béninois de la Communication et de La Poste, Porte-parole du gouvernement du Bénin, a rencontré, ce vendredi 17 juillet, à son Cabinet, à Cotonou, les promoteurs et responsables des chaînes de télévision privée au Bénin.

« Je réitère ma volonté de voir les promoteurs travailler en synergie avec le gouvernement pour une mise en œuvre efficiente de la TNT. »

Me Alain Sourou Orounla

Objectif : échanger avec ces derniers sur le processus de mise en œuvre du bouquet TNT du Bénin. Il faut dire que cette rencontre est la manifestation de l’engament de l’homme en toge noir de renforcer l’implication des chaînes de télévision privée dans le processus. Elle est le début du commencement d’une série de rencontres qui sont inscrites dans l’agenda communicationnel et postal, si on peut le dire ainsi, du Porte-parole du gouvernement du président Patrice Talon. Celle de ce jour, il faut le noter, a permis au défenseur des intérêts des hommes et femmes du quatrième (4ème) Pouvoir au sein de l’Exécutif béninois, de recevoir les propositions des promoteurs des chaînes de télévision privées. Ceci afin de l’aider à bien remplir son engagement d’une TNT béninoise favorable aux télévisions privées. Il urge de signaler que la transition de l’analogie au numérique des télévisions nécessite une série de réflexions entre les différents maillons impliqués dans ce processus de migration. Ce qui va permettre aux promoteurs des chaînes de télévisions privées et le gouvernement de profiter pleinement de ce bouquet qui aura un rôle capital à jouer dans le « Bénin Révélé » : refléter l’identité culturelle du pays. En abordant un à un les sujets sur la table de la rencontre, le ministre béninois de la Communication et de La Poste, Porte-parole du gouvernement du Bénin a une fois encore ouvert son cœur. « Je réitère ma volonté de voir les promoteurs travailler en synergie avec le gouvernement pour une mise en œuvre efficiente de la TNT. », a exprimé Me Alain Sourou Orounla.

« Ce cadre de concertation voulu et initié par le ministre est une très bonne chose que nous saluons tous. »

Ramanou Kouféridji

Du côté des promoteurs et responsables des chaînes de télévisions privées au Bénin, l’initiative de l’avocat est à saluer. « Ce cadre de concertation voulu et initié par le ministre est une très bonne chose que nous saluons tous. », a déclaré le porte-parole des promoteurs des télévisions privées, Ramanou Kouféridji. Et ceci à une raison. « Car nous sommes à un moment où chaque pays se donne les moyens pour sa visibilité et la TNT béninoise doit-être une expression de cette démonstration dont les chaînes privées en sont les acteurs principaux. », a expliqué Ramanou Kouféridji. Il convient de relever que la remise du document synthèse des propositions des télévisions privées au ministre béninois de la Communication et de La Poste, a été le moment fort qui a archivé cette belle initiative du Porte-parole du gouvernement du Bénin. Visiblement heureux de recevoir ce document, Me Alain Sourou Orounla n’est pas allé par le dos de la cuillère pour promettre à ces hôtes de bien s’en imprégner pour une bonne migration de l’analogie au numérique des télévisions béninoises. Ce serait une erreur de la part de la rédaction differenceinfobenin.com du Groupe de presse DIFFÉRENCE et celle du journal quotidien « DIFFÉRENCE INFO »  de ne pas souligner que la rencontre s’est dérouler dans le respect strict des consignes officielles surtout des gestes barrières contre la contamination et la propagation de la pandémie du Coronavirus au Bénin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.