Press "Enter" to skip to content

Transport maritime : Bravo Patrice Talon ! Le Bénin enregistre le premier plus gros navire de son histoire au PAC

C’est historique ! Quand l’habit sied l’ennemi, il faut avoir le courage de le dire. C’est dur, mais le quinquennat n’a même pas encore terminé et le fruit des réformes, notamment dans le secteur du Transport, tombe déjà. C’est le président Patrice Talon qui a raison de faire avaler ses pilules de réforme bien amère aux béninois, car il est convaincu d’une seule chose : le développement durable du Bénin. Cette fin de semaine lui donne une fois de plus de raison. Eh bien, ce jour, vendredi 17 juillet 2020 est rentré dans les anales de l’histoire du Transport maritime béninois. En effet, le Port Autonome de Cotonou (PAC), a accueilli il y a quelques heures, le plus gros navire de son histoire. Il s’agit d’un navire mesurant 300 mètres de longueur qui a accosté ce vendredi 17 juillet aux large des côtes béninoises. Il est à préciser que le navire a chuté au niveau du nouveau quai de l’homme d’affaire français, Bolloré, une aire d’accostage de type moderne nouvellement construite et répondant aux normes internationales. Faut-il encore rappeler que l’exploit est réalisé par les autorités du port d’Anvers en charge de la gestion du PAC depuis 2018. Il faut indiquer pour réussir l’accostage de ce premier plus gros navire au PAC, les petits plats ont été mis dans des grands.

En cause, en attendant de doter le Port Autonome de Cotonou (PAC) de remorqueur dont l’acquisition de deux remorqueurs de type moderne est encours, les autorités portuaires ont loué un remorqueur de type moderne pour faciliter l’accostage du géant des eaux maritimes. Dans le même objectif, il y a environ quelques mois, une équipe de matelots et de techniciens avait été envoyée à Anvers pour une formation très relevée à ce sujet. Il urge de signaler que le navire devrait être dans l’espace portuaire béninois depuis quelques mois, mais son arrivée avait été différée au regard de l’apparition de Coronavirus. Inutile de rappeler à Porto-Novo qu’avec l’arrivée de ce navire, c’est la capacité de réception de gros bateaux par son poumon économique, le PAC, qui est ainsi mis à l’épreuve. Ce premier baptême est l’expression de l’entrée du Port Autonome de Cotonou dans le cercle des grosses machines maritimes qui transportent plus de marchandises qui seront désormais annoncés pour être accosté à la surface maritime béninoise. Il convient d’affirmer qu’avec cette nouvelle page de son histoire, l’arrivée de ce navire de 300 mètres, est synonyme du drainage de plus de trafics au Port Autonome de Cotonou. Et ceci, il importe de le dire, est à mettre à l’actif de la bonne gouvernance du développeur-né, le président Patrice Talon, pour le grand bonheur du peuple béninois. Qui a dit qu’il n’y aura pas « Bénin Révélé » ? Wait and see !

One Comment

  1. Adamou Moutala Adamou Moutala 19 juillet 2020

    Vraiment ses gens font rire mais quand la tristesse gagne les rangs les conneries se lisent nous sommes actuellement dans ce schéma on vous comprend

Laisser un commentaire