Press "Enter" to skip to content

Candidature de Patrice Talon : Ghislain Assogba a marché de Glazoué à Cotonou (230 km) pour remettre sa caution à Oswald Homeky

Photo : Ghislain Assogba remettant sa caution au ministre béninois des Sports, Oswald Homeky, à Cotonou, ce mardi 28 juillet


Depuis vendredi 24 juillet, un citoyen béninois effectue une marche du Centre du pays au Sud pour susciter la candidature de l’actuel président Patrice Talon. Ghislain Assogba, puisqu’il s’agit bien de lui, a quitté Glazoué à pied pour Cotonou, la capitale économique du Bénin. Après une marche d’environ 230 km, le compatriote du locataire du Palais de la Marina, est arrivé dans la ville côtière béninoise ce mardi 28 juillet cet après-midi. À son arrivée, Ghislain Assogba a mis le cap sur le Ministère des Sports (MS) où a été reçu par le premier responsable, Oswald Homeky. À ce dernier, le marcheur a remis sa participation à la caution de la candidature du chef de l’État béninois sortant, Patrice Talon. « Le but de ma marche, c’est de susciter la candidature du président Patrice Talon aux élections de 2021. C’est la raison pour laquelle je marche de Glazoué pour Cotonou pour remettre à lui ou à son équipe ma modeste contribution pour le paiement de sa caution. », a déclaré Ghislain Assogba. En dehors de cette caution, il y a également un autre symbole que le jeune ministre béninois des Sports a reçu de Ghislain Assogba. Il s’agit d’un tissu sur lequel le marcheur a recueilli des signatures et des messages adressés au chef du Nouveau Départ par les concitoyens qu’il a croisé dans sa marche pédestre, c’est-à-dire une sorte de pétition. « Sur mon trajet, j’ai pu obtenir 101 signatures de jeunes hommes et femmes épris de paix et de démocratie sur ‘’une page de pétition’’. Ils ne veulent qu’une seule chose : le président Talon doit revenir en 2021. », a partagé Ghislain Assogba.

« Pour moi, un jeune indépendant, ça serait la plus grave erreur politique depuis le Renouveau démocratique de laisser partir le chef de l’État actuel en 2021. »

Ghislain Assogba

Le compatriote du chef de la Rupture n’est pas allé par quatre chemins pour inviter la population, notamment les jeunes, de sa commune Glazoué et celle du Bénin en général à rejoindre le mouvement. « Rejoindre le mouvement pour demander au président Patrice Talon qui a tant de réalisations à son actif de se représenter en 2021. », a-t-il lancé. Mais il a sa raison qu’il est important de savoir. « Pour moi, un jeune indépendant, ça serait la plus grave erreur politique depuis le Renouveau démocratique de laisser partir le chef de l’État actuel en 2021. », a expliqué Ghislain Assogba. Le marcheur déclare n’appartenir à aucun parti politique et qu’il a effectué sa marche à ses propres moyens. Mais marche-t-il durant la nuit ? « Je loge là où la nuit me rattrape. Je mange à ma faim. », a répondu Ghislain Assogba. Il convient de retenir qu’à travers cette marche, Ghislain Assogba adresse sa demande au chef du gouvernement béninois, le président Patrice Talon de déclarer sa candidature pour briguer un deuxième mandat. Rappelons que Ghislain Assogba est le deuxième marcheur après Idrissou Soulé qui avait marché de Parakou, au Nord, à Porto-Novo, la capitale du Bénin, au Sud, en parcourant près de 500 km à pieds en six (06) jours pour assister à l’investiture du président Patrice Talon, le mercredi 6 avril 2016, pour son premier quinquennat qui s’achève. Soulignons qu’à la veille de la présidentielle de 2016, se sont les jeunes ambassadeurs avec à leur tête le ministre béninois des Sports, Oswald Homeky, qui ont payé la caution de la candidature de l’actuel premier citoyen béninois, le président sortant Patrice Talon.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.