Press "Enter" to skip to content

France – Coronavirus : Une classe ne serait pas fermée si le cas d’enfant contaminé était 01

En France, les autorités éducatives prennent les mesures idoines pour lutter contre la propagation de l’épidémie du Coronavirus dans les écoles. Dès demain, on parle d’assouplissement du protocole sanitaire dans les écoles maternelles et élémentaires. Ainsi, les règles concernant les cas contacts d’un élève porteur du Coronavirus vont être assouplies à partir de ce mardi 22 septembre. C’est ce qu’il faut retenir de l’annonce du ministère français de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, dans un communiqué ce dimanche 20 septembre dans la soirée. « Lorsqu’un enfant sera testé positif, il restera chez lui, mais la classe pourra continuer de se tenir normalement pour les autres élèves, qui ne sont plus considérés comme cas contacts. », a indiqué Jean-Michel Blanquer. « C’est plutôt quand il y a 3 cas que l’on sera en mesure de fermer une classe. », a précisé le ministre français de l’Éducation nationale, ce lundi 21 septembre, il y a quelques heures, sur RTL. Faut-il rappeler que jusqu’à présent, si un élève était considéré comme « cas contact », il ne pouvait revenir à l’école que si un test, réalisé sept jours après le dernier contact avec le cas confirmé, était négatif. « Le protocole d’identification des personnes cas contacts, leur isolement éventuel, la fermeture possible de classes, voire d’écoles, sera toutefois appliqué lorsque qu’il y aura au moins de trois cas confirmés dans la même classe venant de différentes familles. », a poursuivi Jean-Michel Blanquer.

« Un enseignant de maternelle ou de primaire portant un masque et ayant côtoyé un élève non-masqué positif au Coronavirus ne sera plus considéré comme un cas contact et ne sera plus invité à s’isoler. »

Jean-Michel Blanquer

À entendre le ministre français de l’Éducation nationale ce matin, il faut souligner que par ailleurs les enseignants ne sont plus des cas contacts. « Un enseignant de maternelle ou de primaire portant un masque et ayant côtoyé un élève non-masqué positif au Coronavirus ne sera plus considéré comme un cas contact et ne sera plus invité à s’isoler. », a précisé Jean-Michel Blanquer. Ces nouvelles règles s’appuient, précise le ministère, sur un avis du Haut conseil pour la Santé Publique (HSCP) daté de jeudi 17 septembre dernier, selon lequel « les enfants sont peu à risque de forme grave et peu actifs dans la transmission du SARS-CoV-2 ». Ces évolutions avaient été esquissées en fin de semaine par le ministre de la Santé Olivier Véran. Elles visent à faire baisser les fermetures de classe pour cause de Coronavirus en France. D’après les derniers chiffres officiels sur la situation sanitaire liée au virus dans le pays, il faut noter que près de 90 établissements scolaires (publics et privés sous contrat) sont actuellement fermés dans le pays que dirige Emmanuel Macron en raison de cas de contamination par le Coronavirus. Ce chiffre est noté sur un total de 61.500, dont 76 écoles, représentant près de 2.000 classes, selon les chiffres fournis par Jean-Michel Blanquer ce lundi matin.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.