Press "Enter" to skip to content

Qualification CAN 2022 : Le Lesotho retient le Bénin (0-0), Oswald Homéky déçu

D’un vol de Cotonou, la capitale économique du Bénin, à Addis-Abeba, la capitale de l’Éthiopie, ensuite à Johannesburg, la capitale de l’Afrique du Sud, puis une route de 6 heures de temps pour Maseru, la délégation béninoise a eu un voyage difficile, mais le match a eu lieu. La rigueur défensive de Khaled Adénon, l’expérience de l’attaque avec Michael Poté, Steve Mounié et bien évidemment Jodel Dossou, ont répondu à la tactique mis en place cet après-midi à Maseru par le technicien français Michel Dussuyer. En effet, ce mardi 17 novembre, les Crocodiles du Lesotho recevaient les Écureuils du Bénin dans le cadre de la double confrontation comptant pour la quatrième journée de la qualification à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football. Comme l’on pouvait s’y attendre, ce sont les Basotho qui se sont montrés dangereux dans les 20 minutes de la première partie du jeu avec une action venue d’un coup de pied arrêté réorientée par une tête de Crocodile sur laquelle l’Écureuil Saturnin Allagbé a été battu, mais essuie le poteau extérieur des buts. Cette action a réveillé les béninois qui ont mis le pied sur le ballon et prennent le contrôle avec 70% de possession du jeu. Sur le seul corner du Bénin dans les 45 premières minutes, les Écureuils ont failli ouvrir le score de la rencontre.

« On est déçu. On voulait donner la qualification au peuple béninois aujourd’hui. »

Oswald Homéky

Mais de part et d’autre, les tentatives n’ont donné aucune autre image du tableau d’affichage qui est restée sur le score de zéro partout pour la pause. Du retour des vestiaires, les Crocodiles ont affiché une intention de remporter le match. Il faut dire que sur ses propres installations, le Lesotho est difficile à jouer. Et c’est bien ce qui s’est passé ce dimanche. Contrairement à Porto-Novo où le Lesotho a été battu par le Bénin (0 – 1), il y a 48 heurs, les Crocodiles ont retenu les Écureuils jusqu’au coup du sifflet final sur le score vierge et nul de zéro but partout. Un résultat qui donne 1 point au Bénin qui prend, en attendant le résultat du match Sierra Leone – Nigeria, la tête du groupe L avec 8 points. Ce résultat n’a pas été du goût du ministre béninois des Sports qui voulait rentrer de Maseru avec la qualification pour ses compatriotes à Porto-Novo. « On est déçu. On voulait donner la qualification au peuple béninois aujourd’hui. », a exprimé Oswald Homéky. Pour le Vice-président de la Fédération Béninoise de Football (FBF) très optimiste, c’est un petit découragement, mais ça peut aller. « Un peu découragé. On avait le match à notre porter, mais on n’a pas su profiter. Je pense que ça peut aller. Dieu nous accompagne. », a déclaré Valère Kakaï-Glèlè.  

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.