Press "Enter" to skip to content

Abomey-Calavi : Patrice Hounsou-Guèdè et 3 autres personnes, en prison

Photo : L’ancien maire de la commune d’Abomey-Calavi, Patrice Hounsou-Guèdè


Il a fallu trois audiences pour que l’ancien maire (2ème mandature de la décentralisation) de la commune d’Abomey-Calavi, dans le département de l’Atlantique, au Sud du Bénin, soit fixé sur son sort dans l’affaire dite mafia foncière. Ce vendredi 15 janvier, Patrice Hounsou-Guèdè entame une partie de sa vie carcérale. En effet, l’ex-N°1 des renseignements de l’ancien chef de l’État béninois, Feu Général Mathieu Kérékou, a été déposé à la prison civile d’Abomey-Calavi, ce jour. C’est ce qui a décidé le Tribunal de Première Instance (TPI) de la deuxième classe d’Abomey-Calavi ce vendredi au terme d’un procès qui a connu à la barre, d’autres co-accusés du prédécesseur de Georges Bada, lui aussi en prison dans une affaire foncière liée à 39 hectares dans la même commune. En dehors de Patrice Hounsou-Guèdè, il faut noter trois autres personnes, à savoir l’ancien Directeur de l’Aménagement et de l’Urbanisme de la mairie d’Abomey-Calavi, Gélase Hounguè, ensuite l’ancien Directeur de l’IGN, Tognifodé Romain et enfin Bouraïma Séibou. Toutes ces personnes sont accusées de « faux et usage de faux certificat » par la justice béninoise. Mais avant de prononcer leur verdict, ces co-accusés de l’ancien maire de la commune d’Abomey-Calavi ont unanimement plaidé non-coupables.  

La Rupture des pratiques d’hier

Il faut souligner la réquisition du ministère public demandant à les condamner à 12 mois de prison ferme. Ce que le juge a retenu contre eux avec un mandat de dépôt avant qu’ils ne soient déposés en prison ce vendredi. Il convient de rappeler qu’au cours de la dernière audience, le 18 décembre 2020, leur avocat qui avait plaidé pour leur relaxe au bénéfice du doute. Vu maintenant que les clients sont condamnés, ces derniers n’ont plus d’autres alternatives que de saisir la Cour d’appel de Cotonou pour faire appel de la décision du juge du TPI d’Abomey-Calavi. Wait and see. Pour le moment, le Colonel Patrice Hounsou-Guèdè et ses co-accusés seraient en train de passer désormais leurs nuits derrière les barreaux. Il est important de relever que ces sagas judiciaires en cours au Bénin depuis la fin de la troisième mandature de la décentralisation, est la volonté exprimée du gouvernement du président Patrice Talon afin de voir clair dans la gestion des communes histoire d’appliquer la Rupture à certaines pratiques d’hier qui ont sérieusement porté atteinte au développement durable du pays. Une volonté qui affiche la détermination du gouvernement du Nouveau Départ dans sa lutte implacable contre non seulement la corruption, mais aussi et surtout l’impunité.  

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Mission News Theme by Compete Themes.